Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Pesticides : le gouvernement propose une distance de sécurité de 5 à 10 mètres

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Gironde

De 5 à 10 mètres de distances entre les cultures traitées aux pesticides et les habitations, c'est ce que va proposer le gouvernement dans le cadre d'une consultation qui ouvrira ce lundi. Les écologistes et les opposants dénoncent un arbitrage minimaliste.

Le gouvernement recommande une distance de 5 à 10 mètres entre les cultures traitées aux pesticides et les habitations.
Le gouvernement recommande une distance de 5 à 10 mètres entre les cultures traitées aux pesticides et les habitations. © Maxppp - JEAN-PIERRE AMET

Elisabeth Borne la ministre de la Transition écologique et solidaire a confirmé samedi que le gouvernement allait ouvrir ce lundi 9 septembre une consultation sur les pesticides. Il s'agit de déterminer les distances minimales entre les cultures traitées aux pesticides et les habitations. Le gouvernement propose ainsi de suivre les recommandations édictées en juin dernier par l'Ansess (l'Agence nationale de sécurité sanitaire et de l'alimentation).

Une distance selon le type de cultures

Dans son avis rendu le 14 juin, l'Ansess recommandait la mise en place de distance de sécurité de 3 mètres pour les grandes cultures et de 10 mètres pour les vergers et vignes. Elle précisait que cette distance pouvait être supérieure pour des produits classés cancérogènes, mutagènes ou toxiques.

Ces distances existent dans d'autres pays. La Slovénie a légiféré sur des distances de 2,50 mètres à 20 mètres. En Wallonie, il est interdit de pulvériser des pesticides à moins de 50 mètres des bords de toute parcelle jouxtant une cour de récréation, un internat, une école ou une crèche, durant les heures où elles sont fréquentées.

Des mesures insuffisantes

Le secrétaire national d'Europe Ecologie Les Verts estime que la distance est trop petite. Le chargé de mission agriculture à france Nature Environnement estime que "les mesures proposées sont vraiment insuffisantes au vu des études scientifiques".

Daniel Cueff, le maire de Langouët, en Ille et Villaine qui avait pris un arrêté anti-pesticides dès le mois de mai estime que la proposition est ridicule : "Ces 5 mètres, c'est une distance ridicule, ça ne protège en rien".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu