Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Pesticides : les syndicats agricoles veulent interpeller la secrétaire d'État Emmanuelle Wargon dans l'Indre

-
Par , France Bleu Berry

La secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique est en déplacement en région Centre-Val de Loire. Les agriculteurs veulent obtenir un rendez-vous pour évoquer avec elle la question des pesticides.

Emmanuelle Wargon sera dans l'Indre jeudi 19 septembre
Emmanuelle Wargon sera dans l'Indre jeudi 19 septembre © Maxppp - Aurelien Morissard/IP3 PRESS

Valençay, France

Les Jeunes Agriculteurs et la FNSEA Centre-Val de Loire sont en colère et ils comptent le faire savoir à Emmanuelle Wargon. La secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique est en déplacement à Valençay, jeudi 19 septembre. Les syndicats devraient pouvoir la rencontrer. 

Un ras-le-bol des agriculteurs

Ils déplorent une stigmatisation contre les agriculteurs, en plein débat sur l'utilisation des pesticides. Le maire d'Argenton-sur-Creuse est le premier dans l'Indre à prendre un arrêté interdisant l'utilisation de pesticides à moins de 150 mètres. De son côté, le gouvernement lance une concertation publique pour déterminer la distance entre les habitations et les zones d'épandage. Un décret doit entrer en application le 1er janvier 2020.

"Ce qui nous dérange, c'est la surface qui va être retirée de la production. Les distances n'ont aucun critère scientifique", dénonce Florent Leprêtre, président de la FNSEA en région Centre-Val de Loire. "Ça peut être jusqu'à 30 % d'une parcelle agricole qui va disparaître. C'est toutes les agricultures qui sont concernées : maraîchage, viticulture, élevage, céréales...", poursuit Florent Leprêtre.

"Notre rôle est de nourrir et nous remplissons bien notre mission. Le fait d'être monté du doigt, de dire que l'agriculture empoisonne la planète, c'est insupportable", conclut le président de la FNSEA en région Centre-Val de Loire.

Choix de la station

France Bleu