Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - La ceinture verte d'Avignon envahie par les déchets sauvages

-
Par , France Bleu Vaucluse, France Bleu

Des pneus de voiture, des gravas, de la tôle : les habitants du quartier agricole de la ceinture verte d'Avignon n'en peuvent plus. Face aux professionnels et aux particuliers qui jettent leurs déchets dans la nature, une pétition est lancée pour faire réagir la municipalité.

Les bords de Durance se transforment peu à peu en déchetterie à ciel ouvert.
Les bords de Durance se transforment peu à peu en déchetterie à ciel ouvert. © Radio France - Marie Maheux

Des pneus sur les berges de la Durance, des carcasses de voitures autour de la ligne TGV, et même des montagnes de déchets entre certaines maisons, voici le triste tableau de la zone verte d'Avignon. Les habitants des quartiers sud sont à bout de nerfs. Une pétition envoyée à tous les résidents a été déposée en mairie la semaine dernière pour alerter une nouvelle fois sur l'état des terrains et routes.

Daniel Valette habite le quartier depuis plus de cinquante ans et a présidé l'Association de défense de la ceinture verte. Il photographie régulièrement les déchets sauvages qui s'accumulent au fil du temps : "Il faut passer au milieu d'ordures, au milieu de pierres, dans les bouts de ferraille, sur des clous : c'est n'importe quoi !"

Une zone propice au laisser-aller

Les quartiers sud de la ceinture verte sont proches de la ligne TGV et au cœur du projet de la Léo, la liaison Est-Ouest d'Avignon, encore inachevée. De nombreuses routes ont été barrées et des champs expropriés au profit du bâti, ce qui permet aux indélicats de déposer leurs déchets en toute discrétion. Gérald Imbard, un autre habitant du quartier, déplore ces incivilités  : "À partir du moment où les gens ont la possibilité de venir avec leur véhicule dans des chemins quasiment déserts, ils en profitent pour jeter leurs déchets : pas vu pas pris." 

Des déchets de professionnels et de particuliers 

Sur le terrain, on retrouve de tout : des déchets de chantiers comme des habits ou des fauteuils. Daniel Valette connait le va-et-vient des camionnettes de chantier entre midi et 14 heures, chargées des gravas du matin. Sur certaines zones, il remarque aussi des carcasses de voitures, proprement découpées : "Ce sont des voitures certainement volées, découpées et remontées avec d'autres". Plus l'on s'enfonce dans les petits chemins de la ceinture verte, et plus les déchets peuvent être attribués à des particuliers, désireux de se débarrasser d'un canapé à moindres frais : "On est plus sur des gravas de chantiers mais plutôt sur des encombrants, jetés par des particuliers", poursuit-il. 

La municipalité pointée du doigt 

Les habitants et l'Association de défense de la ceinture verte ont tenté à plusieurs reprises d'alerter la mairie, la préfecture ou encore la SNCF qui possède certains des terrains de décharge. Sans réponse efficace jusqu'ici. A ce jour, une trentaine d'habitants a signé la pétition contre les déchets sauvages. Contactée, la mairie n'a pas encore répondu à nos sollicitations.

La future voie vélo est en l'état impraticable aux cyclistes, car jonchée de ferraille.
La future voie vélo est en l'état impraticable aux cyclistes, car jonchée de ferraille. © Radio France - Marie Maheux
Un dépôt sauvage de pneus sur les bords de la Durance, au niveau de la future voie vélo.
Un dépôt sauvage de pneus sur les bords de la Durance, au niveau de la future voie vélo. © Radio France - Marie Maheux
Les jardins de maisons inhabitées du quartier se transforment souvent en déchetteries sauvages de déchets ménagers.
Les jardins de maisons inhabitées du quartier se transforment souvent en déchetteries sauvages de déchets ménagers. © Radio France - Marie Maheux
Carcasses, tôles et voitures brûlées : c'est quotidien aux abords de la ligne TGV qui passe par la ceinture verte.
Carcasses, tôles et voitures brûlées : c'est quotidien aux abords de la ligne TGV qui passe par la ceinture verte. © Radio France - Marie Maheux

Les déchets sauvages envahissent la ceinture verte d'Avignon

Gérald Imbard, habitant du quartier, explique comment un agriculteur a vendu son champ à cause des voitures brûlées à répétition.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess