Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plouasne : un face-à-face entre agriculteurs et militants contre un projet d'élevage intensif de porcs

Plus d'une centaine de personnes se sont rassemblées à Plouasne (Côtes d'Armor) ce samedi 20 février contre un projet de déplacement d'un élevage intensif de cochons. En face, 150 agriculteurs s'opposaient au mouvement.

Les gendarmes ont créé un cordon de sécurité entre les deux groupes.
Les gendarmes ont créé un cordon de sécurité entre les deux groupes. - Anthony Rigollé

D'un côté, plus d'une centaine de militants contre le projet de déplacement d'un élevage intensif de cochons à l'appel des associations L214 et Halte aux Marées Vertes. De l'autre, 150 agriculteurs qui soutiennent le projet. Ce face-à-face a eu lieu à Plouasne dans les Côtes d'Armor ce samedi 20 février. 

Plus de 3.000 porcs à déplacer

Les manifestants sont arrivés dès 9h30. Des membres de la France Insoumise et d'Europe-Ecologie Les Verts se sont joints au mouvement contre l'élevage intensif de porcs. Dans leur viseur, le projet lancé par un agriculteur de la commune. Il souhaite déplacer son élevage de 3.500 porcs d'une centaine de mètres pour créer un nouveau bâtiment. 

"Le dossier est très bien ficelé. Le bâtiment sera un peu plus éloigné des habitations. Il accueillera quelques animaux en moins, c'est une installation moderne qui sera conforme aux exigences en terme d'environnement," souligne le maire de Plouasne, Michel Daugan, qui a validé le permis de construire. Une enquête publique est désormais en cours. Elle se terminera le vendredi 26 février.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

C'est justement pour marquer le coup, à quelques jours de la fin de cette enquête, que les associations et partis politiques sont venus manifester dans la commune. L214 dénonce le mauvais traitement accordé aux animaux. "Faute de stimulation et de suffisamment d’espace, les cochons développent des troubles du comportement." Les associations mettent aussi en avant les conséquences sanitaires. "Ce modèle d’élevage contribue aux émissions de gaz à effet de serre, de nitrates, à la déforestation causée majoritairement par la culture d’aliments à destination des animaux d’élevages intensifs." Une pétition sur la plateforme Change a récolté plus de 30.000 signatures. La France Insoumise demande au préfet de renoncer à ce projet.

Elus et membres des associations ont pris la parole au cours de la matinée, dans un climat relativement apaisé. L'agriculteur à l'origine du projet a pu s'expliquer, soutenu par plusieurs dizaines d'agriculteurs venus de tout le secteur. La manifestation a pris fin vers 12h30.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess