Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Les habitants de la Talaudière continuent de se mobiliser contre les mauvaises odeurs

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Les industriels s’étaient pourtant engagés à les faire disparaître, mais elles sont plus que jamais présentes dans la commune et ses environs.

Une salle  bien remplie et très concernée
Une salle bien remplie et très concernée © Radio France - Yves Renaud

La Talaudière, France

Les riverains directs du pôle viande, mais aussi des habitants de la commune plus éloignés en ont marre de sentir ces odeurs de viande avariée, d’œuf pourri ou même encore parfois de produits chimiques.

L’association Bien Vivre à La Talaudière qui se bat depuis des années pour tenter faire disparaître ces nuisances olfactives espère aujourd'hui une mobilisation citoyenne plus large. Une réunion était organisée la semaine dernière. 

"On voulait que la population qui râle dans son coin fasse une action un peu commune et on veut  également maintenir la pression auprès du procureur et des autorités" Fredy  DUBUY le président de Bien Vivre à la Talaudière  

Malgré les travaux menés par les industriels , les odeurs sont toujours aussi présentes.

Le pôle Viande et Lait de la Talaudière  - Radio France
Le pôle Viande et Lait de la Talaudière © Radio France - Yves Renaud

Une situation qui a le don d’énerver les Talaudiérois. Ils sont à la fois exaspérés de voir que rien n'avance malgré les plaintes déposées, mais aussi inquiets pour leur santé. Aude et Amandine, deux mamans très en colère, témoignent : "C'est souvent le matin quand on dépose nos enfants à l'école, même à l'intérieur de l'école, ils ne sont pas protégés. Des odeurs d'équarrissage et d’excréments, ça ne sent pas bon" 

Parmi les habitants Thomas qui  vient d'arriver dans la commune et qui lui aussi considère qu'il faut prendre ce dossier par son volet Santé Publique. " Ça peut créer des pathologies très importantes pour les enfants, les personnes âgées, mais aussi pour tous les habitants"   

Plusieurs pistes sont évoquées par les participants : des courriers de protestation auprès du procureur, une nouvelle manifestation ou encore le lancement d'analyses spécifiques pour connaitre vraiment le niveau de pollution.   

De son côté, le responsable de l'abattoir Sicarev estime avoir fait tous les travaux qui lui étaient demandés pour faire évoluer la situation.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu