Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Savoie : l'amendement du député Xavier Roseren pour mieux contrôler le chauffage au bois adopté

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Le gouvernement veut développer le chauffage au bois tout en réduisant la pollution aux particules fines. Pour y parvenir, le député de Haute-Savoie Xavier Roseren a déposé un amendement pour renforcer le contrôle des équipements lors des ventes et locations de logements dans la vallée de l'Arve.

Le député LREM de Haute-Savoie Xavier Roseren a déposé un amendement pour renforcer le contrôle des appareils de chauffage au bois.
Le député LREM de Haute-Savoie Xavier Roseren a déposé un amendement pour renforcer le contrôle des appareils de chauffage au bois. © Maxppp - Daval

La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a présenté mercredi 14 avril un plan d'action pour développer un chauffage au bois plus perfromant en France. L'objectif du gouvernement est de passer de huit à dix millions de foyers chauffés au bois tout en réduisant de 50% les émissions de particules fines d'ici 2030 dans les territoires les plus pollués, comme la Vallée de l'Arve

Quelques jours avant le 12 avril, le député LREM haut-savoyard Xavier Roseren a déposé un amendement en ce sens dans le cadre de l'examen du projet de loi pour lutter contre le dérèglement climatique. Cette proposition adopté par l'assemblée nationale doit renforcer le contrôle des installations de chauffage au bois lors des ventes ou des locations de logement. 

Des contrôles "plus exigeants" pour des appareils moins polluants

Pour le député, ces contrôles doivent notamment permettre "d'avoir une meilleure connaissance du mode de chauffage des habitations. On pourrait cibler des actions beaucoup plus facilement sur un territoire" pour inciter à changer d'équipement. Les contrôles du système de chauffage existent déjà mais "il faut être plus exigeant, le diagnostique n'est pas assez précis" selon lui, "parce qu'il ne faut pas seulement avoir un appareil au bois parce que c'est de l'énergie renouvelable. Il faut des appareils avec un bon rendement afin de polluer au minimum."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Dans l'atmosphère de la vallée de l'Arve, plus de 60% des particules fines viennent du chauffage au bois selon la communauté de commune Pays du Mont Blanc. Chez Michel Piquand à Sallanches, un poêle à bois dernière génération a remplacé "un vieux godin en fonte. J'ai vu nettement une différence du temps de chauffage de la maison, de la consommation de bois, du rendement du poêle." L'équipement est aussi moins polluant, mais ce charpentier ne peut pas s'empêcher de s'interroger. "Je sais que participe aux émissions, c'est pas l'énergie la plus propre. Après, est-ce qu'il en existe une... "

Apprendre les bons gestes du chauffage au bois

Certains défenseurs de l'environnement de la vallée militent pour du chauffage solaire ou avec une pompe à chaleur, comme Muriel Auprince, membre du collectif Coll'Air Pur. Si on ne change pas de matériel, il y a toutefois de bonnes habitudes à prendre en matière de chauffage à bois. "On sait maintenant qu'allumer son feu par le haut produit nettement moins de polluants à l'allumage" explique-t-elle."Il y a encore des gens qui brûlent un bois qui est traité. Il y a encore énormement de polluants émis par des mauvais gestes." 

Pour Muriel Auprince, il faudrait davantage contrôler les pratiques et sanctionner. Le député Xavier Roseren imagine ainsi "une police du feu, que nos voisins Suisse par exemple ont déjà. Des ramoneurs qui vont pouvoir certifier que votre appareil est conforme. Malheureusement si on ne met pas en place ce système de contrôle, on risque d'encore avoir des foyers au bois polluant." 

Remplacer sa cheminée ou son poêle en fonte coûte cher. Le gouvernement prévoit de s'appuyer entre autre sur les subventions des fonds Air Bois, expérimentées depuis plusieurs années en vallée de l'Arve. Ces fonds permettent de recevoir 2000€ d'aides pour changer son mode de chauffage au bois dans une résidence principale, dans un secteur allant de Vallorcine à la Roche-sur-Foron. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess