Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Pollution de l'air : procédure d'alerte enclenchée pour la Seine-Maritime et la Manche ce samedi

On peut le voir sur le site d'Atmo Normandie, les départements de la Manche et de la Seine-Maritime sont en rouge ce samedi, ce qui signifie qu'une procédure d'alerte est enclenchée pour les particules en suspension. Dans un communiqué, la préfecture de Seine-Maritime informe de la conduite à tenir.

Face à la pollution de l'air par particules fines, une procédure d'alerte sur persistance a été déclenchée en Seine-Maritime et dans la Manche pour ce samedi 25 avril. Face à la pollution de l'air par particules fines, une procédure d'alerte sur persistance a été déclenchée en Seine-Maritime et dans la Manche pour ce samedi 25 avril.
Face à la pollution de l'air par particules fines, une procédure d'alerte sur persistance a été déclenchée en Seine-Maritime et dans la Manche pour ce samedi 25 avril. © Maxppp - Fabien Cottereau

Ce samedi 25 avril, dans la Manche et en Seine-Maritime, la procédure d'alerte pour pollution aux particules fines est enclenchée. Dans un communiqué, la préfecture de Seine-Maritime explique "en raison des prévisions de dégradation de la qualité de l’air ambiant, la procédure d’alerte sur persistance est activée pour l’ensemble du département, pour la journée de samedi 25 avril 2020."

Publicité
Logo France Bleu

Sur le site internet d'Atmo Normandie , qui surveille la qualité de l'air, il est expliqué que cette pollution de l'air aux particules fines est un "phénomène printanier courant : les conditions météorologiques favorisent la formation et le transport dans l'atmosphère de particules fines." 

Atmo Normandie poursuit en citant d'autres sources de particules fines, celles " liées à l'activité agricole (épandages) et à la combustion de la biomasse (brûlage de déchets verts) avec une participation, en baisse en cette période de confinement, d'autres sources d'émissions (trafic, industries...)."

Les recommandations sanitaires

La préfecture de Seine-Maritime précise que "les pics de pollution peuvent entraîner l’apparition ou l’aggravation de divers symptômes notamment chez les personnes les plus vulnérables et les personnes sensibles aux pics de pollution."

Face à cet épisode de pollution de l'air aux particules fines, la préfecture fait donc plusieurs recommandations : 

  • Réduire voire reporter les activités physiques et sportives intenses, en intérieur comme en extérieur.
  • La vitesse maximale autorisée sur les 2 × 2 voies est abaissée de 20 km/h, sans toutefois descendre en dessous de 70 km/h. Des contrôles de vitesse peuvent être réalisés sur les axes concernés.
  • Agriculture : Recourir à des procédés d’épandage faiblement émetteurs d’ammoniac pour les fertilisants de type 2 ou, à défaut, reporter si possible les épandages en tenant compte des contraintes déjà prévues.
  • Industrie : Les systèmes de dépollution renforcés doivent être utilisés. Certaines opérations émettrices de COV, de particules ou d'oxydes d'azote doivent être reportées.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu