Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pollution de la Sambre à Maubeuge : Tata Steel doit vérifier sa gestion des eaux fluviales

-
Par , France Bleu Nord

Un mois après le premier épisode de pollution de la Sambre sur 4 kilomètres, la préfecture du Nord explique que même si pour le moment aucun lien ne peut être établi entre la coloration orange et l'activité industrielle de Tata Steel, l'entreprise doit vérifier sa gestion des eaux fluviales.

Sambre colorée en orange (photo d'archives) -
Sambre colorée en orange (photo d'archives) - - Juliska Piment @nanaquipique

Dans un communiqué, la préfecture du Nord explique que l'entreprise pour "confirmer ou infirmer l'hypothèse d'un rejet discontinu de sédiments ferreux, notamment en provenance du réseau d'eaux pluviales" Tata Steel doit faire plusieurs fois par jour des rondes pour surveiller l'apparition de nouveaux panaches orangés aux points de rejets des eaux fluviales et industrielles, car le 25 septembre, les inspecteurs de la DREAL,  direction régionale de l'environnement ont constaté ce genre de panache juste après un troisième épisode de pollution.

Le 7 septembre, les plongeurs des pompiers avaient eux découvert un dépôt de sédiment ferreux d'environ 10m2 au fond du cour d'eau à proximité de l'usine, des dépôts qui ne sont pas forcément récents précise la préfecture. Le même jour l'inspection avait relevé des non conformités sur la gestion des eaux fluviales.

Tata Steel doit donc  s'assurer de la conformité de ces rejets en nettoyant les voiries et en inspectant toutes les canalisations.

En attendant de trouver la cause exacte de cette pollution, l'office français de la biodiversité assure qu'il n'y a pas d'incidence sur la faune et la flore, jusqu'à présent aucune mortalité de poisson n'a été constaté.

La direction de Tata Steel était injoignable ce mercredi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess