Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Port de Carteret : l'agrandissement passe par une mise en eau du chenal

-
Par , France Bleu Cotentin

Le chantier d'agrandissement du port de Barneville-Carteret va débuter le lundi 23 septembre. En juillet prochain, la capacité du port aura quasi doublé et le visage de Carteret aura changé avec un chenal qui restera en eau, même à marée basse.

Les élus lors de l'officialisation du lancement des travaux du port de Barneville-Carteret.
Les élus lors de l'officialisation du lancement des travaux du port de Barneville-Carteret. © Radio France - Benoît Martin

Les cartes postales du chenal du port de Carteret à marée basse appartiendront bientôt à l'histoire. Le département de la Manche va lancer lundi 23 septembre les travaux d'agrandissement du port de la commune, cinq ans après que le maire Pierre Gehanne, a sorti ce projet des cartons. L'idée était simple : déplacer l'actuelle porte battante qui maintient le bassin du port à flot, et l'installer plus près de l'embouchure du havre. 

Plusieurs années auront été nécessaires pour les études, et pour concevoir un projet dimensionné aux besoins de places dans le port mais en même temps respectueux du site, donc acceptable du plus grand nombre. "C'est un projet qui fait l'objet d'un vaste consensus et d'une adhésion générale", se félicite Jean Morin, vice-président du conseil départemental en charge des installations portuaires. "Nous avons même travaillé avec le Groupe ornithologique normand pour réfléchir à l'accueil sur le site des oiseaux qui ont leurs habitudes dans le havre", précise l'élu.

9 mois de travaux

N'en reste pas moins que ce sont d'importants travaux qui vont débuter. 75 000 M3 de sédiments vont être dragués dans le chenal et dans l'actuelle zone d'échouage des bateaux. Des matériaux sableux qui vont être réutilisés pour recharger la plage voisine de Barneville, pour façonner un cheminement piéton et cycliste reliant Carteret à Barneville et qui servira de support au GR 223. Une partie des sédiments permettra également de façonner un reposoir pour les oiseaux du havre. 

Après travaux, l'actuel zone d'échouage sera tout le temps en eau et des pontons permettront d'y accueillir 340 bateaux. - Radio France
Après travaux, l'actuel zone d'échouage sera tout le temps en eau et des pontons permettront d'y accueillir 340 bateaux. © Radio France - Benoît Martin

Cette phase de dragage devrait s'achever fin janvier. Ensuite viendra le temps de l'installation de la nouvelle porte battante. A partir du mois de mars, les futurs pontons seront installés et tout devrait être prêt pour le début de la saison estivale 2020. Le nouveau port d'une superficie de 13 hectares contre 4,7 aujourd'hui, permettra d'accueillir près de 700 bateaux le long des pontons. Quelques places resteront accessibles au mouillage et un ponton spécial attendra les bateaux de grande plaisance (plus de 20 mètres de long).

Un pôle nautique enfin entouré d'eau

La mise en eau du chenal aura également deux conséquences positives pour Barneville-Carteret se félicite le maire Pierre Gehanne. "Grâce à cela, le pôle nautique sera désormais constamment entouré d'eau. L'activité de l'école de voile et d'aviron va en profiter. Et puis _le problème récurrent des odeurs fortes dégagées par les algues en décomposition dans le chenal devrait être définitivement réglé_", ajoute le maire. "Les algues seront désormais tout le temps sous l'eau!"

  - Aucun(e)
- Document CD 50

Le chantier d'aménagement portuaire va coûter 7,2 millions d'euros au département mais ne devrait pas entraîner de hausse des tarifs portuaires pour les usagers. Il entre dans le cadre du plan nautisme voté par la collectivité et qui a déjà vu réaliser d'importants travaux à Portbail, et se poursuivra par le projet de modernisation du port de Granville. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu