Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Problèmes de chauffage : la guerre froide entre Presqu'île Habitat et ses locataires

-
Par , France Bleu Cotentin

Les locataires du bailleur social Presqu'île Habitat se plaignent à nouveau du manque de chauffage dans les appartements du parc cherbourgeois de l'office HLM. Ils lancent une pétition pour obtenir que la température soit revue à la hausse.

François Desaunay et Bruno Delmazure, locataires de Presqu'île habitat, font partie du collectif qui fait signer une pétition pour réclamer la hausse des températures dans les appartements.
François Desaunay et Bruno Delmazure, locataires de Presqu'île habitat, font partie du collectif qui fait signer une pétition pour réclamer la hausse des températures dans les appartements. © Radio France - Benoît Martin

C'est un dossier qui empoisonne la vie des locataires de Presqu'île Habitat depuis plus de trois ans maintenant. Régulièrement, ils se plaignent d'avoir froid dans les logements du bailleur social cherbourgeois. Et en ce début de printemps quasi "polaire", à défaut de se réchauffer, les esprits s'échauffent à nouveau. 

Une pétition pour réclamer une hausse des températures

Le collectif "Ça caille chez les locataires de Presqu'île" fait du porte à porte en ce moment. Pétition en mains, ses membres recueillent les signatures d'habitants fatigués d'avoir froid et impatients qu'une solution soit trouvée.

"J'ai commencé par sonner aux portes des appartements de mon immeuble", explique Bruno Delmazure, "et _je me suis rendu compte que tout le monde se plaint_. Sauf que Presqu'île Habitat dit aux plaignants qu'ils sont les seuls dans ce cas, pour faire culpabiliser". D'après le collectif, on ne compte plus les cas de personnes âgées qui se couchent dès 18 heures, vaincues par le froid, les familles dont les enfants en bas âge souffrent aussi de la situation. 

L'interprétation du code de l'énergie au coeur du conflit

Aujourd'hui, Presqu'île Habitat ne souhaite pas s'exprimer sur cette affaire. Le bailleur accepte mal d'être régulièrement montré du doigt alors que selon lui, il ne fait que respecter la loi, et l'article R 241-26 du code de l'énergie. Ce dernier indique que la température maximum dans un logement doit être autour de 19°C. Pour cette raison, le bailleur refuse d'augmenter la température. 

Mais pour le collectif, cette lecture de la loi n'est pas adaptée. Pour François Desaunay, "19°C, ça doit être la moyenne et non le maximum. Aujourd'hui la moyenne dans nos logements est plutôt à 18 voir 17°C, et lorsque les  techniciens viennent suite à une réclamation, ils constatent que les 19°C ne sont pas atteints". Face à cette situation de blocage, le collectif souhaite alerter les membres du Conseil d'administration de Presqu'île Habitat. "Il ont une gestion par rapport à une norme. Nous nous leur disons d'avoir une gestion humaine de la situation", poursuit François Desaunay. 

Pour les plaignants, la position du bailleur social est d'autant plus difficile à accepter que le surcoût occasionné par une hausse du chauffage ne retomberait pas sur Presqu'île Habitat. "Ce sont des charges, et ce sont les locataires qui paieraient", précise Bruno Delmazure avant de conclure : _"on en vient à se demander pourquoi la société HLM refuse de nous entendre. On se dit qu'_elle souhaite que nos factures énergétiques restent basses afin d'avoir de bons DPE(diagnostics de performance énergétique) et ainsi d'éviter ainsi de devoir procéder à des travaux d'isolation de ces immeubles".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess