Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Puy-de-Dôme : la "pisserie" collective de glyphosate organisée à Lempdes

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Le collectif citoyen "Stop Glyphosate 63" avait donné rendez-vous aux pisseurs ce jeudi matin sur le site de Marmilhat à Lempdes. 34 volontaires attendent désormais les résultats de leur analyse d'urine. Avant de déposer plainte en janvier prochain à Clermont-Ferrand.

Les échantillons d'urine seront analysés par un laboratoire indépendant en Allemagne
Les échantillons d'urine seront analysés par un laboratoire indépendant en Allemagne © Radio France - Eric Le Bihan

Lempdes, Puy-de-Dôme, France

Plus de 5.000 personnes ont déjà fait la démarche en France. Mais l'Auvergne était jusque-là un peu à la traîne. Après une réunion publique d'information organisée il y a trois semaines à Clermont-Ferrand, le collectif citoyen "Stop Glyphosate 63" avait donné rendez-vous aux pisseurs involontaires de glyphosate ce jeudi matin à la maison des paysans à Lempdes (Puy-de-Dôme). Maud et Julien, membres du collectif, ont accueilli les participants.

Maud membre du collectif "Stop glyphosate 63"

Lempdes : le collectif "stop glyphosate 63" avait donné rendez-vous aux pisseurs à la maison des paysans - Radio France
Lempdes : le collectif "stop glyphosate 63" avait donné rendez-vous aux pisseurs à la maison des paysans © Radio France - Eric Le Bihan

J'essaie de faire de mon fils quelqu'un de conscient et qu'il se protège pour le futur - Antoine, pisseur 

Ils sont 34 à s'être inscrit à cette "pisserie" collective contrôlée par un huissier de justice. Parmi eux, Marc* est venu spécialement de la région de Noirétable (Loire) avec sa fille qui vit en Limagne. "Ma fille a 9 ans, elle est malade depuis toute petit avec des problèmes respiratoires. On a eu la mauvaise idée d'habiter en plein milieu de la Limagne au moment où elle est née. On se pose la question de savoir si les causes de ses troubles ne viennent pas de là... En plus, ça s'intègre bien dans une démarche pédagogique puisqu'elle travaille beaucoup sur l'écocitoyenneté dans son école." Aurélien a également tenu à être accompagné de son fils de 9 ans. Un acte citoyen et des valeurs qu'il souhaite lui transmettre. 

Quelques pisseurs étaient accompagnés de leur enfant ce matin  - Radio France
Quelques pisseurs étaient accompagnés de leur enfant ce matin © Radio France - Eric Le Bihan

Antoine, pisseur involontaire de glyphosate, est venu avec son fils de 9 ans

Les analyses d'urine des pisseurs puydômois seront effectuées par un laboratoire indépendant en Allemagne. Des plaintes individuelles seront déposées au Tribunal de Grande Instance de Clermont-Ferrand, dès que les résultats seront connus, sans doute dans le courant du mois de janvier.

Les résultats des analyses d'urine seront connus d'ici un mois environ - Radio France
Les résultats des analyses d'urine seront connus d'ici un mois environ © Radio France - Eric Le Bihan
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu