Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Puy-de-Dôme : le Valtom implante des parcs photovoltaïques sur d'anciennes décharges

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Le VALTOM, la collectivité publique en charge de la valorisation et du traitement des déchets ménagers du Puy-de-Dôme, va implanter des parcs photovoltaïques sur quatre anciennes décharges de déchets ménagers. A Miremont, Ambert, Culhat et Puy-Long.

Le site de Miremont
Le site de Miremont - VALTOM

"C'est ce qu'on appelait des décharges". Laurent Battut, le président du VALTOM, évoque les quatre sites à Miremont, Ambert, Culhat et Puy-Long. Des décharges fermées, qui vont donc accueillir des panneaux photovoltaïques. "On trouvait dommage que ces terrains ne soient pas valorisés".

Le plus grand parc photovoltaïque du département 

Au total, 18 hectares vont être valorisés pour produire de l'énergie. "C'est 16 millions d'euros d'investissement, et ce n'est pas rien pour un territoire comme le nôtre".

Le site de Puy-Long
Le site de Puy-Long - VALTOM

A Miremont, par exemple, le site a été exploité de 1983 à 2017. Près de 15 000 tonnes de déchets ménagers par an étaient stockés là. Une transition énergétique pour Laurent Battut, "on ne peut rien faire d'autre" poursuit le président du VALTOM, "ça paraît modeste mais c'est quand même 18 hectares et 16 millions d'euros".

La consommation de 5000 habitants

Les travaux seront effectués par la société Sergies. "Çà représente surtout une puissance de 20 MW, ça fait 10 000 habitants hors chauffage, c'est donc important, et une économie de de 6000 tonnes de CO² par an" ajoute son président, Emmanuel Julien.

La fin des travaux, pour les quatre sites, est prévue courant 2021, avec un financement participatif ouvert aux particuliers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess