Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Qui veut devenir actionnaire du futur parc solaire de l’aérodrome Montluçon-Guéret ?

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu Pays d'Auvergne
Lepaud, France

La société La Générale du Solaire est en train d'installer 16 hectares de panneaux solaires sur l’aérodrome de Lépaud (Creuse) . Elle propose aux Creusois et au départements limitrophes de devenir actionnaires du projet. Objectif: récolter 400 mille euros en deux mois.

L'aerodrome de Montluçon-Gueret (Lépaud) va produire de l' électricité pour 6 mille foyers
L'aerodrome de Montluçon-Gueret (Lépaud) va produire de l' électricité pour 6 mille foyers © Radio France - Olivier Estran

L'aérodrome de Montluçon-Guéret est en train de changer de visage.  En bout de piste , on découvre maintenant une forêt d'armatures métalliques. Ce sont les supports des futurs panneaux solaires qui seront posés en tout début d'année prochaine.

"25 personnes travaillent sur ce chantier" explique Jean-Louis Gayet, directeur à Evaux-les-Bains de "Triangle Massif Central" la société d'implanter l'infrastructure du futur parc. "Tous les supports métalliques  que vous voyez-là sont fabriqués en France et livrés directement ici." déclare-t-il fièrement.

Les panneaux photovoltaïques vont recouvrir 16 hectares
Les panneaux photovoltaïques vont recouvrir 16 hectares © Radio France - Olivier Estran

En tout il y'aura 16 hectares  de panneaux solaires tout autour de la piste de l'aérodrome, ce qui n’empêchera pas le site d'avoir une activité normale. Les avions, drônes et planeurs pourront toujours se poser.

400 mille euros à trouver en deux mois

Le parc photovoltaïque n'est pas encore achevé, mais la société qui va l'exploiter "La Générale du Solaire" nous propose déjà d'en devenir actionnaire. Une action coûte 100 euros. 

La campagne de financement est reservée aux habitants de la Creuse et des départements limitrophes : Allier, Cher, Corrèze, Indre, Puy-de-Dôme et Haute-Vienne.

Pourquoi un financement par actions ? 

En fait c'est l'Etat qui pousse cette société basée à Paris à agir de la sorte.  La Générale du Solaire a deux mois pour  collecter 400 mille euros. 

Si elle réussit ce pari, cela veut dire que son projet remporte l'adhésion des gens "du coin". Dans ce cas, Enedis s'engage à racheter l’électricité un peu plus cher à ce fournisseur: 63 euros le Mégawatt/heure au lieu de 60 euros. 

"On est confiants" assure Régis Deberle le directeur pour la France de la Générale du Solaire "En moins d'une semaine , on a déjà collecté près de 60 mille euros sur ce projet."

Tous les détails sont donnés sur le site de collecte Lendosphere 

Qu'est-ce que ça rapporte ?

Attention, il s'agit bien d'un système d'actions. Le retour sur investissement comporte donc des risques. 

Le futur exploitant ne veut pas donner de chiffres prévisionnels, ni faire de fausses promesses. On comprend que le gain pourrait être supérieur à un plan d’épargne logement ou une assurance-vie. 

"En tout cas , aucun de nos parcs en France n'a connu de déficit" assure Régis Deberle, le directeur pour la France de la Générale du Solaire.

Le panneau du chantier. Tout doit être terminé l'année prochaine.
Le panneau du chantier. Tout doit être terminé l'année prochaine. © Radio France - Olivier Estran

Y-a t-il assez de soleil en Creuse ? 

Le parc photovoltaïque de Lépaud doit fournir environ 18.060 MWh, soit l’équivalent de la consommation annuelle d’électricité d’approximativement 6.020 foyers. Il doit entrer en production courant 2020 (les panneaux solaires seront posés au printemps)

La Générale du Solaire y croit suffisamment pour projeter deux autres chantiers l'année prochaine sur d'autres terrains en friche à Saint-Médard-La-Rochette et Lavaveix-Les-Mines. Des projets toutefois 3 fois plus petits que Lépaud.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu