Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Randonnée en alpage : comment se comporter face à un chien de protection ?

Par

Leur nombre a augmenté ces dernières années, en réponse aux attaques des loups : les chiens de protection des troupeaux sont désormais présents dans de nombreux alpages. Ce qui n'est pas sans poser parfois des problèmes de cohabitation avec les randonneurs.

Dans les alpages de Haute-Savoie, entre 80 et 100 chiens patous sont chargés de la protection des troupeaux.
Dans les alpages de Haute-Savoie, entre 80 et 100 chiens patous sont chargés de la protection des troupeaux. © Radio France - Richard Vivion

En Isère, on compte environ 300 chiens de protection des troupeaux - on les appelle généralement les "patous" même si d'autres races peuvent être utilisées.  Ils sont devenus l'une des parades les plus efficaces pour lutter contre les attaques de loups, et leur emploi par les bergers et éleveurs est fortement encouragé par les pouvoirs publics au travers d'aides. Chez nos voisins des Hautes-Alpes, où la prédation est plus ancienne, le nombre de ces chiens a presque doublé en l'espace de quatre ans : on est passé de 350 à 750. 

Publicité
Logo France Bleu

115.000 brebis en estive dans le Parc des Écrins

Une partie opère dans le Parc National des Écrins où chaque été pas moins de 115.000 brebis montent brouter les verts alpages. En 2020 il y a eu 216 attaques attribuées aux loups, pour 717 brebis tuées. À l'échelle du Parc, on estime à 11 le nombre de meutes de prédateurs, pour au moins une trentaine d'individus. 

Dans ce contexte de pression exercée par les loups sur les troupeaux, les chiens de protection sont très sollicités, notamment la nuit où les attaques se produisent la plupart du temps. Ce qui peut aussi expliquer l'humeur de certains pendant la journée... Et c'est là où ça se complique. Car, si le nombre de chiens de protection augmente, le nombre de randonneurs aussi... 

30% de randonneurs en plus en 2020

En tout cas au moins pour l'été 2020 marqué par le déconfinement et où le Parc National des Écrins a enregistré une fréquentation globale en hausse de 30% par rapport à 2019 . Certes, seule une petite partie des 750 km de sentiers principaux traversent des alpages surveillés par des chiens de protection, mais la rencontre avec un ces molosses peut laisser au randonneur des souvenirs désagréables... 

Comme ses "petits frères" des parcs régionaux de Chartreuse et du Vercors, le Parc National des Écrins a renforcé ces derniers temps sa communication au sujet des chiens de protection pour expliquer la conduite à tenir à l'approche d'un troupeau. "Il faut d'abord se signaler, insiste Isabelle Vidal, cheffe du service aménagement du Parc, c'est-à-dire chanter, siffler, faire en sorte que le chien vous remarque et éviter qu'il ne soit surpris." Ensuite le chien va s'approcher. La plupart du temps en courant - c'est normal. Et en aboyant - c'est normal. Il faut le laisser s'approcher. "_Sa manière de connaître les choses, c'est de flairer"_souligne Isabelle Vidal. 

Ne pas surprendre le chien

"Le comportement à avoir, c'est de s'immobiliser, regarder le chien arriver ; si on a peur, on peut mettre un objet devant nous comme un sac à dos ou un pull, quelque chose que le chien va venir flairer. Il faut rester le plus calme possible" en essayant d'avoir des gestes d'apaisement comme parler calmement ou bailler - surtout ne pas crier ou faire de grands gestes. "Généralement assez rapidement il arrête d'aboyer, note Isabelle Vidal. Une fois qu'il est calmé on peut reprendre son chemin, si possible sans couper le troupeau, en le contournant." Si cela ne marche pas et que l'on décide de rebrousser chemin, il faut rester face au chien, mais sans le regarder dans les yeux, ce qu'il interpréterait comme un signe de défiance... 

Cyclistes, pied à terre

Si vous êtes à vélo, il faut en descendre à l'approche d'un troupeau, puis appliquer les mêmes règles qu'à pied. On peut remonter en selle une fois que l'on  est à plus de 300 mètres du troupeau. 

Le Parc National des Écrins a relayé sur son site la vidéo de l'éthologue Jean-Marc Landry expliquant les bons gestes à adopter face aux chiens de protection.  

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu