Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Randonnée : les espaces naturels sous pression depuis le déconfinement

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Isère

Nous sommes très nombreux à avoir des envies de nature encore plus grandes depuis le déconfinement. Pour marcher, courir, dévaler les pentes à VTT, dormir à la belle étoile. Et ça n'est pas sans conséquence sur la faune, la flore, les sols. Exemple dans la Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse

La Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse, créée en 1997, compte une centaine d'espèces animales et au moins 700 espèces végétales.
La Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse, créée en 1997, compte une centaine d'espèces animales et au moins 700 espèces végétales. © Radio France - Bleuette Dupin

Les massifs des Aravis, des Bauges, du Vercors, de la Chartreuse, très accessibles pour les urbains d'Annecy, Chambéry, Grenoble voient se multiplier le nombre de pratiquants depuis le déconfinement. La Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse dispose depuis 2014 d'éco-compteurs sur son périmètre qui permettent de mesurer la fréquentation. Or depuis le 11 mai, le nombre de passages est inédit : dans les deux semaines qui ont suivi, la fréquentation a augmenté de 98% sur le seul chemin qui mène au col de l'Alpette, au-dessus de Saint-Marie-du-Mont. Le week-end de l'Ascension, plus de 80 tentes ont été recensées.  

Depuis fin juin, cette surfréquentation est retombée mais le nombre de pratiquants restent élevé. Et ça n'est pas sans conséquence sur la flore et la faune. D'où la nécessité de respecter les interdits en vigueur dans les zones protégées, comme les réserves naturelles : pas de cueillette de plantes ni de fleurs, pas de déchets laissés sur place, pas de feu, pas de chien même tenu en laisse, et le bivouac autorisé sous condition. 

Ce que l'on ne peut pas faire dans la
Ce que l'on ne peut pas faire dans la - Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse

Pourquoi tous ces interdits en pleine nature ?

"On peut camper, précise la conservatrice de la Réserve des Hauts de Chartreuse, mais on doit monter sa tente à la tombée de la nuit et la démonter au lever du soleil. Et si possible se poser en bordure d'alpage pour éviter d'écraser la nourriture des troupeaux ". En Chartreuse un troupeau de vaches charolaises et un troupeau de moutons passent durant l'été en alpage. 

Sur l'interdiction des feux, Suzanne Foret explique là-aussi qu'il ne s'agit pas d'"interdire pour interdire" mais de protéger. " A ces altitudes 1900 -2000 mètres, un feu sur ces sols subalpins les abîme pour des milliers d'années. Un sol comme ça met 15 000 à 40 0000 ans à se fabriquer tellement les processus sont lents ". 

A la croix de l'Aulp du Seuil, la conservatrice de la Réserve Naturelle explique à de jeunes randonneurs la formation du massif e la Chartreuse.
A la croix de l'Aulp du Seuil, la conservatrice de la Réserve Naturelle explique à de jeunes randonneurs la formation du massif e la Chartreuse. © Radio France - Bleuette Dupin

Quant à l'interdiction des chiens dans la Réserve, là aussi il s'agit de protéger la faune : " La grande faune on la voit courir, mais il y a aussi plein d'oiseaux qui nichent au sol et qu'on ne voit pas forcément. Mais le chien lui les voit. Le seul fait de laisser son odeur suffit pour qu'une femelle abandonne sa nichée ", explique la conservatrice. 

Les cairns pas interdits mais vivement déconseillés

Il y a les interdits réglementaires et tous les petits gestes qu'on pense anodins mais qui ne le sont pas. Exemple : les cairns. " Chaque fois qu'on prend un caillou sur le chemin pour faire un cairn au bord, le sentier se vide, souligne Suzanne Foret. On arrive très vite à la terre et on crée des phénomènes d'érosion. Il faut imaginer les 200 000 personnes qui viennent chaque année sur la Réserve et qui vont ramasser un seul caillou pour faire grossir des cairns. Quand on fait cela  sur les pelouses d'altitude, à 1600 - 1700 mètres d'altitude, on stérilise la zone sur laquelle on crée le cairn. Quand on enlève le cairn ça met des années à se revégétaliser ".  

La Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse mise sur l'information, la pédagogie pour protéger cet espace de plus en plus sollicité. un animateur vient d'être recruté pour aller notamment dans les écoles de Savoie et d'Isère et expliquer que même protégé depuis 1997 par son statut de Réserve Naturelle, cet espace de vingt kilomètres environ sur quatre n'est pas éternel si l'on n'en prend pas soin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess