Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rebondissement dans la mort de l'ours Cachou en Espagne, un fonctionnaire arrêté

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

En avril, le cadavre de l'ours Cachou était découvert au pied d'un ravin dans les Pyrénées côté espagnol, près du Mourtis (Haute-Garonne). Les médias espagnols révèlent qu'un agent du Conseil général du Val d'Aran a été interpellé. Il est soupçonné d'avoir empoisonné l'animal.

Le Conseil Général avait twitté la photo de la dépouille de Cachou en avril.
Le Conseil Général avait twitté la photo de la dépouille de Cachou en avril. - Conseil Général du Val d'Aran

La télévision catalane TV3 a révélé en premier qu'un agent du Conseil Général du Val d'Aran avait été arrêté ce mercredi 18 novembre dans le cadre de l'enquête de la mort de l'ours Cachou au printemps dernier.

Secret d'instruction et théorie de l'empoisonnement

Le corps de Cachou avait été retrouvé par des agents du Conseil général du Val d'Aran, au pied d'un ravin le 9 avril dernier. L'administration aranaise avait expliqué que l'ours avait fait une chute de 40 mètres et sa tête présentait des lésions perforantes laissant penser qu'il avait été victime de l'attaque d'un congénère avant de tomber.

Les ONG environnementales ont très vite douté de cette hypothèse et ont avancé celle de l'empoisonnement. Pour éloigner les plantigrades, les autorités utilisent des substances chimiques sensées dissuader les ours de s'approcher des troupeaux.

Cachou désigné responsable d'attaques de troupeaux

En mai, la justice catalane a décrété le secret de l'instruction, chose inédite dans l'enquête sur la mort d'un animal, ce qui n'a pas manqué de conforter les défenseurs des ours dans la théorie d'une mort non accidentelle.

Cachou, mâle de cinq ans, avait une réputation sulfureuse de l'autre côté des Pyrénées. Il était en effet connu pour ses nombreuses attaques de troupeaux, notamment des chevaux. Né dans les Pyrénées, il était la seule descendance vivante de Plume née dans les Pyrénées et Balou, lâché en 2006 à Arbas et retrouvé mort à Melles en 2014.

Le quotidien La Vanguardia précise quant à lui que le fonctionnaire interpellé avait été embauché quelques mois seulement avant l'incident. Il était chargé du suivi de l'évolution et de la sécurité de la colonie d'ours dans cette zone des Pyrénées catalanes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess