Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réchauffement climatique : les communes de Cavaillon et Manosque installent 30 capteurs de température

-
Par , France Bleu Vaucluse

Le parc naturel régional du Luberon a fait poser 30 capteurs de température dans les villes de Cavaillon et de Manosques, entre le 29 juin et le premier juillet. Objectif : mieux localiser le phénomène d'îlots de chaleur urbains.

Les capteurs ressemblent à de petits boîtiers juchés sur les poteaux.
Les capteurs ressemblent à de petits boîtiers juchés sur les poteaux. - Parc naturel régional du Luberon

Dans les communes de Cavaillon et Manosque, le Parc naturel régional du Lubéron a fait poser 30 capteurs de température, entre le 29 juin et le premier juillet. Ces capteurs, fournis par la Maison de la météo et du Climat des Alpes du Sud, serviront à mieux caractériser le phénomène d'îlots de chaleur urbain : des épicentres où la température est plus élevée, et peut nuire aux habitants et à l'écosystème.

Une température enregistrée heure par heure

Jardin, bord de canal, jardin public ou parking bitumé : les températures seront prises, heure par heure, dans différents endroits des communes. Les relevés seront analysés à la fin de l'été, et comparés aux mêmes mesures réalisées durant l'été de 2019 afin d'évaluer un possible réchauffement climatique. 

Dans un communiqué, le Parc du Lubéron explique ce choix : "Le programme Alpages sentinelles permet   d’analyser, comprendre et anticiper les effets du changement climatique notamment sur les crêtes du Grand Luberon… Ainsi, l’anticipation du changement climatique devra être au cœur de la future charte du Parc, dont la révision vient de commencer afin d’offrir aux habitants et acteurs du territoire des solutions   innovantes pour s’adapter aux mutations climatiques et en limiter les effets négatifs."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess