Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement
Dossier : Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen

Reprise de Lubrizol à Rouen : la décision reviendra à un conseil... où siège Lubrizol

La Direction Régionale de l’environnement a rendu mardi un avis positif à la reprise partielle de l’activité de Lubrizol à Rouen. Il reste à obtenir un second feu vert : celui du Coderst, un conseil départemental qui compte parmi ses membres Isabelle Striga, directrice générale de Lubrizol-France.

La directrice générale de Lubrizol France siège au conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques.
La directrice générale de Lubrizol France siège au conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques. © Radio France - Rudy Pupin

Rouen, France

Un premier pas a été franchi avant l'éventuelle réouverture de Lubrizol. La Dréal (direction régionale de l’environnement) a validé ce mardi le projet présenté par l'industriel le 21 novembre dernier. Mais avant que Lubrizol ne puisse relancer deux petites unités de mélange, il lui faudra convaincre le Coderst le 10 décembre, lors de la prochaine réunion de ce conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques. Une instance composée de 24 membres, dont la directrice générale de Lubrizol-France. 

Isabelle Striga fait partie des 24 titulaires tous désignés par le préfet de Seine-Maritime. Selon d'autres membres du Coderst que nous avons sondés, l’entreprise occupe depuis des dizaines d’années le siège réservé au représentant de l'Union des industriels chimiques. Ces mêmes interlocuteurs nous précisent aussi qu'Isabelle Striga a pour habitude de s'abstenir quand un vote concerne son entreprise. 

Elle sera là uniquement pour répondre aux questions - Pierre-André Durand, préfet de Seine-Maritime

Pour la prochaine réunion du Coderst, Isabelle Striga sera bien là mais "uniquement pour répondre aux questions", indique le préfet de Seine-Maritime. Pierre-André Durand veut même voir un avantage à cette présence : "Tous les autres membres pourront la questionner. Elle pourra même être mise en cause, obliger d’apporter toutes les explications utiles. C'est sa suppléante qui prendra part au vote", affirme le préfet. Cette suppléante est Sandrine Sippel, responsable chez BASF production, une usine Seveso seuil haut installée à Saint-Aubin-les-Elbeufs. Isabelle Striga serait donc simplement interrogée par les membres de l’instance où elle siège.

Pierre-André Durand, préfet de Seine-Maritime, attend désormais l'avis du Coderst sur la réouverture partielle de Lubrizol - Radio France
Pierre-André Durand, préfet de Seine-Maritime, attend désormais l'avis du Coderst sur la réouverture partielle de Lubrizol © Radio France - Didier Charpin

Mardi, le Coderst rendra un avis simple, c'est-à-dire que le préfet ne sera pas obligé de le suivre. Mais vu le contexte, Pierre-André Durand s’est engagé à ne pas contredire ce conseil départemental.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu