Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Riom : les entreprises du Parc Européen sur la voie de la transition économique et écologique

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

17 entreprises du Parc Européen de Riom ont signé la charte éco-responsable du PEER. Elles s'engagent à mettre en place des actions pour diminuer leur impact sur l'environnement.

17 entreprises du Parc Européen de Riom ont signé la charte Eco Res'peer.
17 entreprises du Parc Européen de Riom ont signé la charte Eco Res'peer. © Radio France - Claudie Hamon

Riom, Puy-de-Dôme, France

Trier les déchets, favoriser la biodiversité, économiser l'eau et l'énergie, en signant la charte  Eco-Res'peer,  les entreprises du Parc Européen de Riom (PEER) s'engagent à respecter 14 mesures répondant aux principes de développement durable, d'économie circulaire et de progrès social.    

Le bac de tri à roulettes de l'entreprise Opto Machines.  - Radio France
Le bac de tri à roulettes de l'entreprise Opto Machines. © Radio France - Claudie Hamon

Cette démarche est coordonnée par de nombreux partenaires, comme Macéo, Riom Limagne & Volcans et soutenue financièrement par le SBA, labellisé territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage depuis 2014. Les entreprises signataires reçoivent une aide logistique et financière pour accompagner leurs démarches écoresponsables. Le Syndicat du Bois de l'Aumône qui porte l'action a déjà consacré une enveloppe de 26 000 euros depuis la création du label Eco Res'peer en 2018.

L'entreprise Opto Machines reçoit son label Eco Res'peer. - Radio France
L'entreprise Opto Machines reçoit son label Eco Res'peer. © Radio France - Claudie Hamon

Premier principe de cette charte, recycler ses déchets et surtout nouer des échanges au sein d'un territoire. "L'objectif est de passer d'une économie linéaire à une économie circulaire" explique Cindy Derail, chargée de projet à Macéo, l'association de développement économique du Massif Central. "C'est à dire qu'à partir de nos déchets on essaie de créer de nouvelles ressources. C'est encore mieux quand on peut échanger nos déchets avec une entreprise voisine !" 

Exemple concret chez Opto Machines, une entreprise qui fabrique des appareils de mesure et de contrôle optique. Son dirigeant François Paradis a trouvé des débouchés pour ses palettes et son polystyrène expansé. On n'a pas assez de palettes pour faire intervenir une société extérieure , donc on les envoie chez une entreprise voisine qui en a beaucoup plus que nous. Pareil pour le polystyrène de nos emballages, c'est Plastyrobel situé à 3 km qui le reprend." Le label Eco Res'peer est réévalué tous les deux ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu