Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Risque d'incendie en forêt d'Orléans, les routes domaniales fermées à la circulation

-
Par , France Bleu Orléans

Pour limiter les risques d'incendie en cette période de sécheresse, l'Office National des Forêts (ONF) a décider de fermer temporairement les routes domaniales à la circulation des véhicules motorisés.

Les véhicules motorisés sont temporairement interdits de circulation sur les routes domaniales de la forêt d'Orléans
Les véhicules motorisés sont temporairement interdits de circulation sur les routes domaniales de la forêt d'Orléans © Radio France - Mathilde Bouquerel

Deux panneaux sur fond jaune barrent l'entrée de cette route de la forêt domaniale d'Orléans. Située sur la commune de Lorris près de Montargis, elle mène habituellement au Carrefour de la résistance, un important site d'accueil de public. 

Mais depuis mercredi, l'ONF (Office National des Forêts) en a interdit l'accès pour les véhicules motorisés, comme pour tous les axes routiers des massifs de Lorris-Les Bordes et Châteauneuf. Une décision prise pour limiter le risque de départ d'incendie.

A cause de la sécheresse exceptionnelle, certains arbres meurent et sèchent sur pied
A cause de la sécheresse exceptionnelle, certains arbres meurent et sèchent sur pied © Radio France - Mathilde Bouquerel

Un contexte de sécheresse exceptionnelle

Comme ailleurs dans le Loiret, la forêt domaniale connaît en ce moment un épisode de sécheresse exceptionnelle. C'est ce qu'explique Gilles Deboisse, responsable de l'unité territoriale Montargis à l'ONF, en montrant la végétation en bord de route. "Ici vous avez de la fougère aigle, une espèce très présente dans ce massif. On voit bien qu'elle a jauni à plusieurs endroits, signes qu'elle est sèche et donc très inflammable."

La végétation en bord de route a jauni à plusieurs endroits, signe qu'elle est sèche et donc très inflammable
La végétation en bord de route a jauni à plusieurs endroits, signe qu'elle est sèche et donc très inflammable © Radio France - Mathilde Bouquerel

Même chose pour certains arbres qui meurent et sèchent sur pied, devenant un combustible parfait pour un départ d'incendie. Autre signe de ce contexte exceptionnel : plus loin, à l'endroit où se tient habituellement une mare

"Vous voyez qu'ici il n'y a plus trace d'eau, on a seulement du sable sec", décrit Gilles Deboisse, "Malgré les pluies importantes de l'hiver 2019-2020, les réserves superficielles se sont très vite épuisées ..."

La mare qui se tient habituellement à cet endroit a complètement disparu, malgré les pluies importantes de l'hiver 2019-2020
La mare qui se tient habituellement à cet endroit a complètement disparu, malgré les pluies importantes de l'hiver 2019-2020 © Radio France - Mathilde Bouquerel

Une conséquence incontestable du réchauffement climatique, comme le confirme Gilles Deboisse : "Il y a eu des feus de forêts auparavant, mais rien de comparable avec la situation actuelle ... Non seulement le risque d'incendie revient tous les ans, mais il dure également plus longtemps, de juin à septembre. Cela fait trois années de suite que nous devons fermer les routes domaniales à la circulation tout l'été."

Les véhicules à moteur représentent un danger

Dans ce contexte, un pot d'échappement de voiture ou de moto, qui peut atteindre des températures très élevées, représente un réel danger. "Il suffit de stationner un peu trop longtemps avec le moteur allumé, ou de rouler sur l'accotement pour que cette végétation très sèche prenne feu", avertit Gilles Deboisse, "Sans compter certains automobilistes fumeurs imprudents, qui jettent leur mégot mal éteint par la fenêtre de leur véhicule."

Gilles Deboisse, responsable de l'unité Montargis à l'ONF
Gilles Deboisse, responsable de l'unité Montargis à l'ONF © Radio France - Mathilde Bouquerel

D'où cette interdiction, que les salariés de l'ONF aidés par l'Agence de la biodiversité font respecter en patrouillant les routes domaniales et en tenant une astreinte téléphonique, pour guider les pompiers en cas de départ de feu.

Les contrevenants s'exposent à une amende de 135 euros. Les routes restent cependant ouvertes aux piétons et cyclistes ... en appliquant bien sûr quelques règles de sécurité simples : ne pas fumer et jeter son mégot, ne pas allumer de feu ou faire de barbecue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess