Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Roannais : le tri des déchets étendu à tous les emballages plastique

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Depuis le 1er janvier 2020, les consignes de tri des déchets de Roannais agglomération ont évolué. Désormais, tous les emballages plastique se trient.

277 points tri sont en place dans l'agglomération roannaise.
277 points tri sont en place dans l'agglomération roannaise. © Radio France - Tifany Antkowiak

Les Roannais n'ont plus besoin de se demander si leurs pots de yaourt vides vont à la poubelle ou s'ils se trient. Depuis le 1er janvier, tous les emballages plastique se trient sur le territoire de Roannais agglomération, à condition de déposer ces déchets triés dans l'un des 277 points tri (ou point d'apport volontaire) du secteur.

2000 tonnes supplémentaires de déchets triés

La liste étendue des emballages plastique recyclables comprend les pots de yaourt donc, mais aussi les barquettes alimentaires, les blisters des packs d'eau, les sacs en plastique et de congélation, ou encore le film étirable. "Pour avoir une idée, c'est à peu près 2000 tonnes qu'on est en droit d'attendre au niveau des déchets recyclables supplémentaires,  c'est à peu près 10% des déchets enfouis actuellement", commente le vice-président de Roannais agglomération délégué aux déchets ménagers, Jean-Yves Boire. 

Ces 10% ont leur importance, est pas uniquement en terme d'impact environnemental. "Il y a un enjeu économique parce que le traitement par enfouissement va coûter de plus en plus cher", ajoute Jean-Yves Boire. Il rappelle qu'"à l'horizon 2025, la taxe sur les activités polluantes (TGAP) va passer de 24 euros actuellement à 65 euros par tonne"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess