Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Étienne : l'Eden va laisser place à un jardin de 2000 mètres carrés

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La municipalité stéphanoise a annoncé vendredi 23 avril la démolition de deux immeubles rue Blanqui, dont l'ancienne salle de spectacles et ancien cinéma l'Eden. La friche va être transformée en un grand jardin.

L'ancienne salle de spectacles et ancien cinéma l'Eden se trouve rue Blanqui, à deux pas de l'hôtel de ville.
L'ancienne salle de spectacles et ancien cinéma l'Eden se trouve rue Blanqui, à deux pas de l'hôtel de ville. © Radio France - Tifany Antkowiak

C'est avec une fierté non dissimulée que le maire de Saint-Étienne (Loire) a présenté vendredi 23 avril le projet de démolition et de transformation de la friche Blanqui, qui comprend l'ancien cinéma Eden, à deux pas de l'hôtel de ville. "C'est une friche qui _polluait le centre-ville depuis dix-huit ans_", rappelle Gaël Perdriau. 

L'ancien cinéma, qui a d'abord été un théâtre où sont passés Claude François et Johnny Hallyday à leurs débuts, de même que Jacques Brel, est en effet à l'abandon depuis 2003, comme le rappelle cette vidéo publiée sur les réseaux sociaux par le service communication de la ville. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Même surface que la place Dorian

Ce lieu historique de Saint-Étienne va donc renaître sous une forme totalement différente : un jardin doit y voir le jour à la mi 2023. Un "îlot de fraîcheur de près de 2.000 mètres carrés, soit l'équivalent de la place Dorian", précisent le maire et son adjoint à l'urbanisme Jean-Pierre Berger. 

Cet espace conséquent va être libéré par la démolition de deux immeubles, situés aux numéros 3 et 5 de la rue Blanqui. Les travaux de désamiantage doivent débuter dès la semaine prochaine, la démolition à proprement parler est programmée de l'automne 2021 au printemps 2022. Une année supplémentaire est prévue pour le réaménagement de l'espace, avec un parvis qui sera entièrement accessible depuis la rue Blanqui, et un jardin qui sera ouvert en journée, et qui donnera à la fois sur les rues Blanqui et Louis-Braille. 

Le projet de jardin sur la friche Eden, vu de la rue Blanqui.
Le projet de jardin sur la friche Eden, vu de la rue Blanqui. - Ville de Saint-Etienne

5,2 millions d'euros

Ces travaux importants, conduits par l'Épase (Établissement Public d'Aménagement de Saint-Étienne), vont forcément générer des nuisances pour les riverains, souligne la municipalité. Elle prévoit toutefois de maintenir la circulation rue Blanqui pendant le chantier.

Le coût du projet est également conséquent : 5,2 millions d'euros. "Oui c'est conséquent, mais ce projet coche énormément de cases", commente le maire de Saint-Étienne. En effet, un jardin partagé devrait être inclus dans le nouvel espace, ce qui était un engagement de campagne de Gaël Perdriau. Le maire stéphanois a aussi affiché sa volonté pour son deuxième mandat de continuer à rénover l'habitat et de redynamiser le centre-ville, notamment sur le plan commercial. 

Or le projet de jardin sur la friche Eden doit s'accompagner d'une opération de rénovation de l'habitat sur les secteurs Eden mais aussi Chappe, Ferdinand et Jacquard. L'objectif est la rénovation d'ici 2025 de plus de 500 logements et une quarantaine de copropriétés. Il est également prévu de recréer des surfaces commerciales en rez-de-chaussée des immeubles qui seront situés aux abords du jardin, rues Blanqui et Louis-Braille. 

Concertation avec les habitants

Et pour les nostalgiques de l'Eden, que restera-t-il de l'ancien théâtre et du cinéma qui a pris sa suite ? "Des éléments de l'ancien site devraient être intégrés dans l'aménagement du nouvel espace, comme des poutres ou des pierres de taille qui ont déjà été repérées", indique le maire. Les nostalgiques devraient aussi pouvoir s'exprimer sur l'aménagement du jardin, puisque la municipalité souhaite affiner le projet en concertation avec les habitants. "Comme cela s'est fait sur le projet Coeur d'histoire", ajoute Jean-Pierre Berger. 

Ce sont d'ailleurs les concertations de Coeur d'histoire, autour de l'ancien bourg médiéval de Saint-Étienne, qui ont conduit à faire le choix d'un jardin sur la friche de l'Eden. "Pendant ces réunions, les habitants nous ont tous dit vouloir plus de vert dans la ville", explique l'adjointe en charge de l'urbanisme. Jean-Pierre Berger ajoute, "on aurait pu reconstruire sur cet espace premium, situé à quelques pas de l'hôtel de ville"

Presque 20 ans d'attente

Mais alors pourquoi avoir attendu près de 20 ans pour relancer un projet à la place de l'ancien théâtre-cinéma ? "C'est un projet complexe, parce que les immeubles sont très imbriqués, mais aussi en raison de _la multitude de propriétaires concernés_", répond le maire de Saint-Étienne. "Il a fallu attendre 2018 pour entamer des discussions avec les propriétaires", poursuit Gaël Perdriau, qui assure avoir voulu se saisir du dossier dès 2015. La Ville est ainsi devenue propriétaire des deux immeubles qui vont être démolis. Le prix de ces acquisitions est inclus dans le montant global du projet (5,2 millions d'euros). 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess