Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Malo : une plainte contre le fabricant d'engrais Timac Agro

-
Par , France Bleu Armorique

Les associations Eau et Rivières et Bretagne vivante vont porter plainte contre le producteur d'engrais malouin Timac Agro. Elles ont constaté des dépassements des rejets d'ammoniacs dans l'atmosphère, même pendant le confinement.

Des riverains de la Timac devant le tribunal de Saint-Malo
Des riverains de la Timac devant le tribunal de Saint-Malo © Radio France - Céline Guetaz

C'est une plainte commune contre le producteur d'engrais Timac Agro. Les associations Eau et Rivières et Bretagne vivante engagent une action en justice, après avoir constaté de nouveaux rejets d'ammoniacs dans l'atmosphère en provenance de l'usine de Saint-Malo.

La société malouine avait déjà été mise en demeure il y a deux ans par la préfecture d'Ille-et-Vilaine. En effet la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal) avait relevé à l'époque des rejets d'ammoniac 6 à 12 fois supérieurs à la réglementation. L'entreprise avait payé une amende 5 000 euros, et avait reçu l'ordre d'arrêter la production de produits à base d'ammoniac dans la zone portuaire de Saint-Malo.

Des rejets même pendant le confinement

Néanmoins, la production d'engrais à base de sulfate d'ammonium est transférée vers la zone industrielle de la cité corsaire. Dans le même temps, un projet de commission de suivi du site est dans les cartons. Elle devait débuter ses travaux au mois de mai, mais avec la crise sanitaire, la mise en place se fera au mois de septembre.

Cependant, les associations ont été alertées par des riverains qui se plaignaient de rejets de poussières, et d'odeurs insupportables, et cela même pendant le confinement. Le 11 juin dernier, ces mêmes riverains ont déposé un référé devant le tribunal de Saint-Malo pour exiger une expertise indépendante. La réponse du tribunal est attendue pour le 2 juillet, mais en attendant, Eau et Rivières et Bretagne vivante ont pris les devants en annonçant le dépôt d'une plainte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu