Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Péray : donnez votre avis sur le contournement routier

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Une enquête publique ouvre ce 2 mars sur le contournement routier de Saint-Péray (Ardèche), dernier tronçon de la déviation entre Guilehrand-Granges et Saint-Péray. L'enquête dure jusqu'au 2 avril.

Le dernier tronçon de la déviation Guilherand-Granges/Saint-Péray partira de la zone commerciale Pôle 2000 pour rejoindre la RD 86 au sud de Cornas.
Le dernier tronçon de la déviation Guilherand-Granges/Saint-Péray partira de la zone commerciale Pôle 2000 pour rejoindre la RD 86 au sud de Cornas. - Capture d'écran Google Maps

Une enquête publique est lancée ce mardi 2 mars à Saint-Péray (Ardèche). Elle porte sur la dernière portion de la déviation routière entre Guilherand-Granges et Saint-Péray. Il s'agît du tronçon menant du ruisseau Mialan, à Saint-Péray, à la départementale 86 au sud de Cornas. Ce tronçon doit compléter la déviation déjà en service entre Guilherand-Granges et la zone commerciale Pôle 2000. Les Ardéchois sont invités à donner leur avis sur ce projet routier.

Il doit permettre de rayer de la carte un point noir de la circulation routière en Ardèche : le rond-point à l'entrée de Saint-Péray. Jusqu'à 21 000 véhicules y passent chaque jour. Des véhicules venus du Nord de l'Ardèche, de Tournon-sur-Rhône, de Châteaubourg ou encore de Cornas, mais aussi de l'est du département comme Lamastre ou Vernoux-en-Vivarais. Avec ce contournement, les trajets domicile-travail devraient être facilités tout comme la traversée Nord-Sud de l'Ardèche.

Ce tronçon est la dernière partie d'un projet lancé en 2004 avec la mise en service du Pont des Lônes au sud de Valence. La déviation dans son ensemble coûte 21 millions d'euros, financés par la communauté de communes Rhône Crussol, le département de l'Ardèche et la Région. Sans compter le pont pour enjamber le Mialan, la dernière partie de la déviation coûte 7 millions d'euros.

Ci-dessus, en rouge transparent, le plan du dernier tronçon de la dévaition entre Guilehrand-Granges et Saint-Péray.
Ci-dessus, en rouge transparent, le plan du dernier tronçon de la dévaition entre Guilehrand-Granges et Saint-Péray. - CC Rhône Crussol

Plusieurs associations dénoncent ce projet

Plusieurs associations ont déjà contesté ce contournement routier. Elles craignent une artificialisation accrue des sols, dénoncent le grignotage de terres fertiles ainsi qu'un projet qui favoriserait la pollution avec une augmentation du trafic routier à moyen et long terme. De son côté, la communauté de communes Rhône Crussol rappelle que cette route fluidifiera la circulation et réduira les nuisances pour les habitants du centre de Saint-Péray.

Pour consulter les différents documents relatifs au projet et faire des remarques, vous pouvez vous rendre à la mairie de Saint-Péray où le dossier est mis à disposition. Il est aussi accessible en ligne, sur le site registredemat.fr. Les remarques peuvent être adressées par mail : enquete-publique-rhone-crussol@registredemat.fr

Choix de la station

À venir dansDanssecondess