Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Sarthe : le département compte au total dix sites Seveso

-
Par , France Bleu Maine

Après l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen, France Bleu Maine fait le point sur les sites industriels à risque en Sarthe.

En Sarthe, six sites industriels sont classés Seveso "seuil haut" comme l'usine Lubrizol de Rouen où s'est déclaré un violent incendie le 26 septembre 2019
En Sarthe, six sites industriels sont classés Seveso "seuil haut" comme l'usine Lubrizol de Rouen où s'est déclaré un violent incendie le 26 septembre 2019 © Radio France - Antoine Sabbagh

Sarthe, France

Quels sont les sites industriels à risque en Sarthe ? Au lendemain de l'incendie à Rouen à l'usine Lubrizol, un site classé "Seveso haut", France Bleu Maine fait la liste des installations classées dans le département. 

Dix sites industriels font l'objet d'une surveillance particulière en Sarthe en raison de leur classement Seveso

Au 27 septembre 2019, la Sarthe compte six sites classés "seuil haut", comme celui de l'usine de Rouen. Quatre autres sites industriels sont classés Seveso, "seuil bas", en raison des quantités de produits potentiellement dangereux qui y sont stockés pour l'activité de l'entreprise. Enfin, à Sablé-sur-Sarthe, l'entreprise Ionisos, qui utilise des produits radioactifs, fait elle aussi l'objet d'un suivi particulier, sans être pour autant classée Seveso. 

Six installations classées "seuil haut"

  • Alsetex (Précigné) : fabrication de munitions, risque d'explosion et d'émanation toxique
  • Butagaz (route de Mulsanne à Arnage) : stockage et distribution de gaz liquéfié, risque d'explosion et d'incendie
  • SDPS (chemin de la Foucaudière au Mans) : dépôt pétrolier, risque d'explosion et d'incendie
  • SDPS (Saint Gervais en Belin) : dépôt pétrolier, risque d'explosion et d'incendie
  • Sarrel (Marolles les Braults) : métallisation sur matières plastiques, risque de pollution des eaux
  • AG France (Vaas, ex-ICL France) : fabrication de savons et détergents industriels, risque d'émanation toxique (chlore)

Quatre installations classées "seuil bas"

  • Sicogaz (Brûlon) : risque d'explosion, d'incendie (stockage de GPL)
  • LTR Industries (Spay) 
  • Souriau (Champagné) 
  • Agrial (La Hutte) : risque d'explosion (stockage d'engrais)

Comment sont contrôlés les sites Seveso "seuil haut" en Sarthe ?

"C'est à l'exploitant de réaliser l'étude de danger qui recense les risques présentés par le site", explique Adelin Savy, directrice de cabinet du préfet de la Sarthe. "Si je prends l'exemple d'une une cuve de dépot pétrolier, il y a plusieurs risques potentiels :  une fuite, un incident au moment du remplissage, ou encore un incendie. Une fois les risques identifiés, l'exploitant doit définir les mesures mises en place pour les prévenir. Et si jamais un événement devait survenir, les mesures qui seraient prises pour le contenir". 

"Chacun de ces sites a un arrêté qui lui est spécifique", poursuit Adeline Savy, "qui lui impose un certain nombre de mesures à respecter en fonction de l'étude de danger réalisée. Pour les sites Seveso "seuil haut", l'inspection des installations classées vient a minima une fois par an sur place pour contrôler le respect de ces contraintes règlementaires. Il y a aussi des commissions de suivi dans lesquels siègent des représentants des riverains qui eux aussi ont la possibilité d'alerter les services de l'état". 

La préfecture teste régulièrement le bon déroulement des procédures en cas de crise majeure lors d'exercices réguliers

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu