Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Les bouquetins du massif du Bargy

Haute-Savoie : 50 bouquetins capturés pour une opération d'éradication de la brucellose

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

La campagne d'éradication de la brucellose reprend en Haute-Savoie dans le massif du Bargy. Dans un arrêté publié ce mercredi, le préfet de la Haute-Savoie, Alain Espinasse, autorise la capture de 50 bouquetins chaque année : tous les animaux testés positifs à la maladie seront abattus.

La campagne d'éradication de la brucellose reprend en Haute-Savoie dans le massif du Bargy
La campagne d'éradication de la brucellose reprend en Haute-Savoie dans le massif du Bargy © Maxppp - Vincent Isore

C'est une victoire pour les associations de protection de la nature. Le préfet de la Haute-Savoie, Alain Espinasse, a annoncé dans un décret publié ce mercredi la capture de 50 bouquetins dans le massif du Bargy dans le cadre de l'éradication de la brucellose. Jusqu'à présent, les bouquetins étaient abattus sans être testés, ils seront désormais marqués et relâchés s'ils ne sont pas séropositifs à la brucellose. 

Jean-Pierre Crouzat, vice-président de l'association France Nature Environnement en Auvergne-Rhône-Alpes, se félicite de cette annonce : "Il a fallu en arriver au tribunal pour que les abattages indiscriminés s'arrêtent. [...] Tirer dans le tas, ça ne sert à rien pour résoudre ce problème de brucellose. La capture/contrôle est une méthode beaucoup plus précise pour préserver les animaux sains et euthanasier les animaux séropositifs."

Une maladie qui n'est pas mortelle pour l'Homme

Si ce décret est une première victoire pour Jean-Pierre Crouzat, le chemin est encore long : "Le test identifie des animaux séropositifs, mais certains animaux ont été malades et sont désormais guéris : ils ont développé des anticorps. Le test est encore grossier à ce niveau là, puisqu'on élimine des animaux qui pourraient être protégés." Autre point noir : certains éleveurs laissent encore courir leurs troupeaux sur les sommets du Bargy. Une cohabitation risquée avec les bouquetins qui peuvent potentiellement contaminer l'ensemble du troupeau. 

La brucellose est une maladie animale qui peut se transmettre entre les bouquetins et les troupeaux d'ovins et de bovins. Le risque, c'est que la maladie termine dans nos assiettes, si l'on consomme des produits à base de lait cru notamment. La brucellose, avec des symptômes comparables à la grippe, n'est pas mortelle pour l'homme et se soigne grâce à des antibiotiques.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess