Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Sécheresse : "Dans notre jeunesse, la Loire était trois mètres plus haut"

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Triste spectacle que celui de la Loire en ce moment. Les fortes chaleurs et l'absence de pluie ont fait chuter la hauteur du fleuve de façon impressionnante. Recueils de témoignages le long de la berge, de Montjean-sur-Loire (49) jusqu'à Saint-Julien-de-Concelles (44) près de Nantes.

A Montjean-sur-Loire (49), les bancs de sable envahissent la Loire.
A Montjean-sur-Loire (49), les bancs de sable envahissent la Loire. © Radio France - Pascale Boucherie

Nantes, France

C'est à Montjean-sur-Loire, dans le Maine-et-Loire que se trouvent les échelles de référence du fleuve.  En cette mi-septembre 2019, les bancs de sable occupent les trois quart de la largeur de la Loire et le niveau de l'eau est bien inférieur au "zéro" de l'échelle. C'est fluctuant, -2m04, -2m15. "On n'est pas encore au -2m25 de 1995, ce n'est pas non plus la sécheresse de 1976" fait remarquer Jean-Patrick Denieul patron du bateau de promenade la Ligériade mais l'eau manque cruellement :  

Je n'ose même plus aller regarder sur le pont car on voit le fond " - Jean-Patrick Daniel

Au pied du pont de Montjean-sur-Loire, le restaurant de Jean-Claude Grondet :

Nous sommes là depuis 21 ans et c'est vraiment exceptionnel de voir la Loire aussi basse" - Jean-Claude Grondet

En aval  à Saint-Florent-le Vieil (49), les pêcheurs amateurs comme Gérard se morfondent. 

C'est le désastre carrément. Il n'y a plus d'eau dans la Loire. Dans notre jeunesse elle était trois mètres plus haut"

Plus bas en descendant sur l'autre rive : Ancenis (44) et Aurélie, promeneuse qui ne reconnait plus la Loire. 

C'est triste. Je me dis que c'est un fleuve et là c'est une rivière sur un bon nombre de kilomètres"

Ce n'est pas Chantal qui dira le contraire. Elle vit en bordure d'eau à la Pierre Percée, sur la commune de la Chapelle-Basse-Mer (44).  

Quelques kilomètres plus bas sur la levée de la Divatte à hauteur de Saint-Julien-de-Concelles, Marc fataliste :

Il est grand temps que sa mouille. Il faut sauver le climat"

Et pour Marc les efforts commencent dès maintenant. Dans son potager il n'utilise aucun pesticides.   

Choix de la station

France Bleu