Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Sécheresse : le mois de juillet 2020, deuxième le plus sec enregistré en Indre-et-Loire

Par

Les parcs d'Indre-et-Loire ressemblent à des champs de paille, le niveau de la Loire est très bas. Cela se voit, on a passé un été très sec. L'eau a surtout manqué pendant le mois de juillet qui est le deuxième plus sec enregistré dans le département par Météo France après celui de 2016.

La Loire plus à l'ouest, près d'Ancenis en Loire-Atlantique en août 2020. La Loire plus à l'ouest, près d'Ancenis en Loire-Atlantique en août 2020.
La Loire plus à l'ouest, près d'Ancenis en Loire-Atlantique en août 2020. © Radio France - Adèle Bossard

Les signes de la sécheresse sont bien là en Indre-et-Loire en cette fin d'été. Les pelouses et les pâtures sont plus jaunes que vertes et les berges de la Loire ne sont plus humides. Il a si peu plu au mois de juillet qu'il est le deuxième plus sec enregistré par Météo France dans le département, après le mois de juillet 2016. 

Publicité
Logo France Bleu

Neuf millimètres de pluie en moyenne en juillet

Il est tombé seulement neuf millimètres de pluie en moyenne sur l'ensemble de l'Indre-et-Loire cette année en juillet. Les orages du mois d'août ont un peu redonné vie aux sols tourangeaux et encore, pas partout. "Dans un petit quart nord-est, d'Amboise à Château-Renault, c'est la zone qui a été la plus à l'écart des pluies orageuses de ce mois d'août. On a un cumul de pluie sur le mois qui est de 25 à 30 millimètres. Normalement, on devrait être autour d'une cinquantaine de millimètres, explique Pierre Bonin, adjoint au chef du centre Météo France de Tours. On a à peu près la moitié du cumul. C'est peu, d'autant qu'au mois de juillet, on a eu entre cinq et dix millimètres sur tout le mois."

Sécheresse et canicule se répètent d'un été sur l'autre

La chaleur s'est ajoutée à cet épisode de sécheresse particulièrement marqué. Au mois de juillet, les températures dépassaient déjà de presque un degré les normales de saison. La tendance s'est accentuée au début du mois d'août avec l'épisode de canicule : entre 38 et 40 degrés pour les maximales en Indre-et-Loire le 7 août. Pendant plusieurs jours, les minimales ne sont pas retombées sous les 20 degrés. Le tout pousse le mercure à plus de 2,2 degrés au-dessus des températures normales pour un mois d'août

Malgré tout, on est encore loin des records atteints en 2003, année de référence en matière de canicule. Les températures dépassaient de plus de quatre degrés les normales de saison. Mais le constat est là pour Météo France. Ces phénomènes se répètent d'une année sur l'autre et ne sont plus si exceptionnels. L'Indre-et-Loire avait déjà subi deux vagues de canicules en 2019 ainsi qu'un épisode de sécheresse. 

Ma France : Mieux vivre

Après vous avoir interrogés sur les "économies d'énergie", nous avons choisi de nous intéresser à vous, via cette nouvelle consultation citoyenne, lancée avec Make.org . Que faites-vous ou que voudriez faire pour améliorer la qualité de votre quotidien, de votre vie même ? Bien-être, activités physiques, alimentation, activités créatives, voyages, réorientation professionnelle, changement de vie, valeurs familiales, etc. : partagez avec les autres vos bonnes idées, actions et réflexions.

Publicité
Logo France Bleu