Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Sécheresse : le préfet du Loiret prend un arrêté pour limiter la consommation d'eau dans le Montargois

Par

La préfecture du Loiret publie, ce mercredi, un arrêté pour restreindre l'usage de l'eau dans le Montargois. L'état de crise est dépassé pour plusieurs cours d'eau et nappes, à cause de la sécheresse. L'arrosage des pelouses, le remplissage des piscines ou le lavage des véhicules sont interdits.

La sécheresse (illustration) La sécheresse (illustration)
La sécheresse (illustration) © Radio France - Fabienne Bureau

La préfecture du Loiret publie, ce mercredi, un arrêté pour limiter la consommation d'eau dans le Montargois, en raison de la sécheresse : l'état de crise est en effet atteint pour plusieurs cours d'eau de l'Est du département : Solin, Vernisson, Bonnée, Puiseaux et Bezonde.

Publicité
Logo France Bleu

Les particuliers doivent limiter l'usage de l'eau du robinet

Dans plusieurs dizaines de communes (liste complète dans l'arrêté ci-dessous ), le remplissage des piscines privées, l'arrosage des pelouses, le lavage des véhicules sont interdits pour les particuliers. L'arrosage des jardins n'est possible que de 20h le soir à 8h le matin. 

Lavage des trottoirs interdit, sauf exception

Mais les particuliers ne sont pas les seuls concernés : les communes ne peuvent pas arroser leurs espaces verts et jardins publics, ou alimenter les fontaines publiques (si l'eau vient du robinet ou de prélèvements dans les cours d'eau en état de crise). Le lavage des trottoirs et voiries est interdit, "sauf impératifs sanitaires".

Irrigation limitée pour les agriculteurs

Concernant les agriculteurs, sur les zones d’alerte du Montargois, les prélèvements en eaux pour l’irrigation agricole sont interdits du samedi 8 heures au lundi 8 heures, soit 48 heures au total, et dès maintenant pour les zones d’alerte Solin, Vernisson, Bonnée, Puiseaux et Bezonde.Enfin, les usages commerciaux et industriels sont eux aussi limités et encadré

Une amende de 1500 euros encourue

"Tout contrevenant aux mesures du présent arrêté encourt une peine d’amende prévue pour les contraventions de 5ème classe, d’un montant maximal de 1 500 €, et 3 000 € en cas de récidive", indique la préfecture du Loiret.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu