Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sécheresse : les habitants de Bonchamp-lès-Laval s'organisent pour respecter les restrictions d'usage de l'eau

-
Par , France Bleu Mayenne

La commune de Bonchamp-lès-Laval est située dans une zone placée en alerte à la sécheresse par la préfecture de la Mayenne. Les 3/4 du département sont en alerte depuis le 23 juillet. Les habitants s'adaptent donc pour respecter les restrictions d'usage de l'eau.

Certains habitants de ce lotissement, rue Artémis à Bonchamp-lès-Laval ont des réserves de toit ou des cuves de récupération d'eaux de pluie.
Certains habitants de ce lotissement, rue Artémis à Bonchamp-lès-Laval ont des réserves de toit ou des cuves de récupération d'eaux de pluie. © Radio France - Aurore Richard

Depuis le 23 juillet, une grande partie de la Mayenne est en alerte sécheresse, ce qui veut dire que vous devez faire attention quand vous utilisez de l'eau. Quatre secteurs de notre département sont en alerte : la Mayenne amont, au nord avec Gorron, la Mayenne médiane et aval, au centre avec Laval, Mayenne, le sud-ouest avec le bassin de l'Oudon autour de Cossé-le-Vivien, et la Sarthe aval, au sud est. Il n'y a que la Sarthe amont au nord-est qui est elle en vigilance.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Être en alerte, qu'est-ce-que cela implique pour vous, particuliers ? 

La préfecture de la Mayenne vous interdit désormais de remplir votre piscine, de laver votre voiture. Vous ne pouvez pas arroser votre pelouse entre 8 heures et 20 heures, c'est à limiter pour le potager. Alors ces mesures sont-elles bien respectées ? Dans un lotissement, rue Artémis à Bonchamp-lès-Laval, les habitants sont raisonnables. 

Il est interdit d'arroser les pelouses entre 8 heures et 20 heures sur la commune de Bonchamp-lès-Laval, située dans une zone d'alerte à la sécheresse.
Il est interdit d'arroser les pelouses entre 8 heures et 20 heures sur la commune de Bonchamp-lès-Laval, située dans une zone d'alerte à la sécheresse. © Radio France - Aurore Richard

Ghislaine par exemple a des rosiers dans son jardin, et heureusement pour elle, ils n'ont pas besoin de beaucoup d'eau. Elle arrose seulement ce qui est indispensable. "La pelouse est sèche, ce n'est pas joli mais c'est tout. Il vaut mieux arroser le jardin que les pelouses. C'est important pour les légumes et puis ce n'est pas à tire-larigot, je ne gaspille pas l'eau, je fais attention", indique cette habitante.

L'eau de la piscine va servir pour arroser les fraisiers

Quelques maisons plus loin, dans le jardin de Natacha, sur l'herbe jaunie, il y a une piscine bleue gonflable. "On l'a mise en place au mois de mai et là, on laisse tomber. On ne la traite plus parce qu'on ne veut pas ajouter d'eau dedans, alors l'eau est verte et on ne peut plus se baigner dedans. On va servir de l'eau pour arroser les fraisiers, la rhubarbe. Les 4 000 litres d'eau ne seront pas perdus", explique la jeune femme. 

Des réserves de toiture et des cuves de récupération pour les eaux de pluie

Michel a lui aussi trouvé une solution pour arroser son jardin sans gaspiller d'eau, en tout cas pour l'instant. "J'ai quelques réserves de toiture, entre 3 000 et 4 000 litres. C'est aérien. Je me dis que j'aurais dû, au moment de faire la maison, enterrer au moins 10 000 litres de réserve pour pouvoir passer les épisodes de sécheresse", reconnaît ce Bonchampois.

L'un de ses voisins a justement été plus prévoyant. Il a installé une cuve de récupération des eaux de pluie et il a donc 8 000 litres d'eau en réserve.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess