Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Faible débit de la Loire : niveau d'alerte activé et restrictions d'usage de l'eau en vue dans le Loiret

-
Par , France Bleu Orléans

Le préfet du Centre-Val de Loire vient d'activer le niveau d'alerte à cause de la sécheresse qui dure et des faibles débits actuels de la Loire et de l'Allier. De nouvelles mesures de restrictions de l'usage de l'eau pourraient être décidées, notamment dans le Loiret.

Niveau de la Loire très bas à Orléans, en août 2020
Niveau de la Loire très bas à Orléans, en août 2020 © Radio France - Antoine Denéchère

Le préfet du Centre-Val de Loire, par ailleurs préfet coordonnateur du bassin Loire-Bretagne, active ce mardi le niveau d'alerte en raison de la sécheresse sur l'amont du bassin de la Loire, de l'amont jusqu'au Loiret. Il prend un arrêté autorisant les préfets des départements bordant la Loire et l'Allier à décider de nouvelles mesures de restriction des usages de l'eau. 

Une sécheresse qui dure depuis un an

Le déficit de pluviométrie enregistré depuis septembre 2019, cumulé aux épisodes successifs de temps sec et de forte chaleur, a conduit à une forte baisse des débits naturels de la Loire. Pour garantir des volumes de réserve suffisants sur toute la période de soutien d’étiage, l'objectif de débit de la Loire à Gien, passé à 50 puis 48 m³/s cet été, est aujourd'hui réduit à à 45 m³/s, contre 60 m³/s en situation normale.

Le soutien d'étiage grâce aux retenues d'eau de Naussac en Lozère et de Villerest dans la Loire, en amont, a commencé en juin et permis de garder un débit d'eau "convenable", mais la situation hydrologique s’est notablement dégradée ces dernières semaines, indique le préfet de région dans un communiqué. 

Des retenues d'eau en amont très sollicitées

Et "il s’avère désormais que le niveau actuel des retenues de Naussac et Villerest risque d’être insuffisant pour garantir le maintien d'un débit de 48 m³/s de la Loire à Gien jusqu'à la fin de l'étiage en cas de poursuite, dans la durée, d’une période de fort déficit pluviométrique." 

Rappelons, notamment, que les centrales nucléaires situées le long de la Loire ont besoin d'un débit minimum de la Loire pour fonctionner normalement et refroidir les réacteurs des centres nucléaires. Même si EDF indique que "les procédures requièrent une diminution de la puissance des centrales lorsque le débit avoisine les 25m3/s".

Nouvelles restrictions en vue ?

Par ailleurs, les mesures de restriction d'usage de l'eau, déjà prises par le préfet du Loiret cet été et qui concerne les particuliers (arrosage des pelouses et jardins, remplissage des piscines, lavage des voitures...) comme les professionnels (entreprises, agriculteurs, collectivités), restent en vigueur. Mais cet arrêté permet de décider de mesures encore plus strictes dans les jours et semaines à venir, si nécessaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess