Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Séismes induits au nord de Strasbourg

Séisme à Strasbourg : pourquoi la terre a tremblé une nouvelle fois et si fort

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Après un nouveau séisme de magnitude 3,9 qui a touché l'Alsace ce samedi matin, on fait le point sur la situation actuelle au site de géothermie profonde de Reichstett-Vendenheim.

Le site de géothermie profonde Fonroche de Reichstett-Vendenheim
Le site de géothermie profonde Fonroche de Reichstett-Vendenheim © AFP - Frédéric Florin

La secousse a réveillé bon nombre d'Alsaciens ce samedi 26 juin, à 5 heures du matin : un séisme de magnitude de 3,9 sur l'échelle de Richter selon le Réseau National de surveillance sismique (Rénass), suivi d'un deuxième cinq minutes plus tard de magnitude 2,3. L'épicentre est le même que lors des derniers tremblements de terre en Alsace : le site de géothermie profonde Fonroche de Reichstett-Vendenheim.

Pourquoi la terre continue de trembler

Le site de géothermie profonde Fonroche a été définitivement mis à l'arrêt le 7 décembre dernier après un important séisme de magnitude 3,5. Depuis, la pression de l'eau dans les puits a été progressivement arrêtée, pour revenir le 26 avril dernier à des niveaux de "pression naturelle" selon un communiqué de l'entreprise, de l'ordre de 13,1 bar. 

En décembre dernier, Fonroche évoquait d'autres évènements sismiques possibles "dans le court terme jusqu'à la stabilisation." L'entreprise prognostique désormais l'arrêt des secousses d'ici fin 2021.

"Il y a un décalage entre  le retour à la pression normale du réservoir et les contraintes dans les failles" explique ce samedi midi Jean-Philippe Soulé, directeur général de Fonroche Géothermie sur France Bleu Alsace, "Petit à petit la roche se remet en place mais sa remise en place est plus lente que le retour à la normale de la pression."

La magnitude la plus forte enregistrée depuis 2019 

Ce séisme de magnitude 3,9 est le plus important enregistré depuis le début des secousses liées à l'activité de géothermie profonde en décembre 2019. Selon Jean-Philippe Soulé, la magnitude enregistrée sur site est plutôt de "3,7" avec une différence entre la forte magnitude et la vitesse de vibration au sol. 

"Cette vitesse de vibration au sol, qui traduit le ressenti humain et le seuil de dégât est inférieure à cette du séisme de décembre (de 3,5, ndlr). Nous travaillons les données pour  comprendre cette décorrélation" explique Jean-Philippe Soulé. Les dégâts sur le bâti aux alentours de l'épicentre pourraient donc être moins importants qu'en décembre dernier, ce qui n'explique en revanche pas la très forte magnitude. 

D'autres solutions pour faire cesser les secousses

La maire de La Wantzenau, commune située juste à côté du site, ne décolère pas : "On est dans un modèle qui n'est pas du tout maitrisé" lance Michèle Kannengieser, "un modèle qui porte des préjudices très graves et dont on ne connait pas la fin. On est dans une incompréhension et une crainte permanente."

La maire de La Wantzenau évoque le "colmatage des puits" comme solution possible à ces séismes à répétition. "Mais il faut être prudents, il faut peut-être passer par une opération de purge du dispositif pour éviter les secousses de cet ordre là."

Dans un communiqué, l'Eurométropole de Strasbourg précise que cet évènement fera partie de ceux analysés par la mission d'information et d'évaluation (MIE) lancée en décembre dernier, mission qui a pour but d'estimer "les conséquences économiques, écologiques et patrimoniales, ainsi que les impacts en matière de préjudices moraux liés au site de géothermie de Vendenheim."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess