Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Séismes sur le bassin de Lacq : la Sobegi réagit à l'enquête de Radio France

-
Par , , France Bleu Béarn

La plateforme industrielle du bassin de Lacq réagit ce vendredi aux résultats de l'enquête de la cellule investigation de Radio France. Selon cette enquête, l'activité humaine industrielle pourrait provoquer des séismes.

La Sobegi fournit de l'énergie à une trentaine d'usines de la plateforme industriel de Lacq.
La Sobegi fournit de l'énergie à une trentaine d'usines de la plateforme industriel de Lacq. © Radio France - Mathias Kern

Lacq, France

Selon cette enquête, l’extraction de gaz et la réinjection d'eaux polluées en grande quantité dans les sous-sols du bassin de Lacq pourraient potentiellement provoquer des séismes de magnitude 5. Ce vendredi, la Sobegi répond au micro de France Bleu Béarn. L'entreprise fournit l'énergie d'une trentaine d'usines de Lacq. "On est dans un questionnement", reconnaît le président Philippe Canin.

Tout cela est suivi par les autorités, nous devons avoir confiance en ce qui est en place. Nous sommes à l'écoute, mais il n'y a pas vraiment d'inquiétude exprimée.

La réaction du président de la Sobegi, Philippe Canin

Il est temps de laisser les experts apporter leurs éclairages. S'il faut évoluer, on s'y conformera, bien sûr.

Daniel Amorese est sismologue à l’université de Caen. Il fait partie des experts interrogés au fil de l'enquête. Selon lui, "les volumes d’eau injectés à Lacq correspondent en gros à 10 millions de mètres cubes, ce qui correspond à un séisme de magnitude 5, si on compare à ce qui se passe ailleurs dans le monde. _Sans faire de catastrophisme_, on peut donc s’attendre à avoir un séisme de magnitude 5 dans la région de Lacq."

Suite à cette enquête, la société Géopetrol, également exploitante sur le bassin de Lacq a également réagi, par écrit (réponse intégrale en suivant ce lien). La DREAL Nouvelle-Aquitaine (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) aussi a précisé sa position par écrit (disponible en suivant ce lien).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu