Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Souscription pour un livre de photographies de petits riens et de rêves du Luberon

-
Par , France Bleu Vaucluse

Le photographe d'Apt David Tatin prépare un livre sur la beauté des fleurs, ciels, rochers et rivières du Luberon. Pour publier Cosmos, il lance une souscription. En cinquante photographies du Luberon, David Tatin questionne la beauté de la nature et la place de l'homme dans cet émerveillement.

Photographie de nuit des roches d'un mourre du Luberon
Photographie de nuit des roches d'un mourre du Luberon - David Tatin

Le photographe d'Apt David Tatin publiera cet été "Cosmos" un livre sur les trésors cachés du Parc Naturel du Luberon. Pour le photographe, ces trésors se trouvent tout simplement dans les "petits riens" de la nature du Luberon, de la fougère en noir et blancs aux fleurs des ciels étoilés. 

David Tatin explique que son œil sort de la carte postale pour voyager en beauté parmi des rêves de nature. Une souscription est lancée sur internet pour financer la parution de ce livre. Une partie des photos a déjà été exposé l'an passé dans le Off des rencontres de photographies d'Arles.

Sortir de la carte postale du Luberon et s'émerveiller des petits riens de la nature

David Tatin, photographe installé à Apt, veut partager son rapport à la nature du Luberon avec ses photos : "on peut s'émerveiller à notre porte avec des détails de rocher. Ces photographies se veulent oniriques et l'illustration de ce qui se passe en nous lorsqu'on se balade longtemps dehors. Cette présence longue dans la nature permet de regarder les choses autrement quelles qu'elles soient.

Je voulais sortir de la carte postale et montrer l'émerveillement simple devant le retour aux sources de la nature. Ces petits riens, ça peut être des fleurs de nuit, on dirait un ciel étoilé. Ce n'est pas une espèce rare ou typique, ça provoque la sensation d'être ailleurs et le plaisir de beauté simple qui se rencontre partout".

Regarder le beau et questionner en photo notre relation à la vie

David Tatin a photographié le Luberon avant la crise sanitaire et le confinement. Les questions qu'il soulève avec son appareil photo résonnent davantage aujourd'hui dans son livre Cosmos : " je trouve important de continuer à regarder le beau. On a la chance qu'il en reste, mais cette beauté est menacée. C'est la solution pour nous, êtres humains, de regarder le monde comme une chance et comme quelque chose qui fait partie de nous.

Ce n'est pas juste comme un décor. J'avais écrit le texte du livre avant le confinement. Je parlais déjà de retour aux sources. On va moins voyager. On est tous dans le même monde. Je parle de la vie dans le livre avec une photo d'empreinte d'animal... On a beaucoup parlé de la vie depuis plusieurs semaines et dans le livre, le sujet, c'est la vie".

Pour participer à la souscription pour la publication du livre Cosmos , il faut rejoindre le site de financement participatif Ulule

David Tatin "je veux sortir de la carte postale et m'émerveiller des petits riens du Luberon"

Extrait du livre de photographies de David Tatin :

"Être dehors longtemps, randonner en autonomie, c’est d’abord marcher, manger, dormir. Puis, le physique s’estompe et on s’abandonne à un aller-retour permanent entre l’extérieur et soi-même. Entre l’immense et le détail. Il n'y a plus à choisir entre la mesure donnée par un simple pas et l’infini des années-lumières : tout est là.

Être au grand air, c’est célébrer le mariage entre le céleste et le terrestre. À un moment crucial de notre civilisation, c’est renouer le lien avec nos origines et se libérer de l’opposition entre le sauvage et le civilisé." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess