Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Stéphane Le Foll va porter plainte après des tags de Greenpeace devant la mairie du Mans

-
Par , France Bleu Maine
Le Mans, France

Des tags de couleur verte réclamant davantage de repas végétariens dans les cantines ont été apposés sur des bacs à fleurs devant la mairie du Mans dans la nuit du 5 au 6 novembre 2019. Une action revendiquée par Greenpeace. Le maire Stéphane Le Foll va porter plainte contre X.

Greenpeace appelle la mairie du Mans à "augmenter l’offre de menus végétariens" et "proposer une viande de meilleure qualité, produite localement"
Greenpeace appelle la mairie du Mans à "augmenter l’offre de menus végétariens" et "proposer une viande de meilleure qualité, produite localement" © Radio France - Julie Le Duff

Après la découverte de tags sur des bacs à fleurs devant l'hôtel de ville, le cabinet du maire du Mans indique que Stéphane Le Foll va porter plainte contre X, confirmant une information de nos confrères de Ouest-France. Ces inscriptions "+ de végé, + de qualité #climat" s'inscrivent dans le cadre d'une action menée par Greenpeace dans la nuit du 5 au 6 novembre 2019 pour réclamer davantage de repas végétariens dans les cantines de la ville.

Cette campagne d’affichage nationale déclinée par une vingtaine de groupes locaux de Greenpeace France intervient dans le cadre de l’entrée en vigueur de la loi EGalim (Etats Généraux de l’alimentation)
Cette campagne d’affichage nationale déclinée par une vingtaine de groupes locaux de Greenpeace France intervient dans le cadre de l’entrée en vigueur de la loi EGalim (Etats Généraux de l’alimentation) © Radio France - Julie Le Duff

La mairie dénonce la méthode

"Quelle que soit la cause, ce genre de dégradation n'est pas acceptable", estime le cabinet du maire du Mans. "Ce sont les services propreté qui vont devoir nettoyer. Ces incivilités ne sont pas de bons moyens pour communiquer, quelle que soit la cause défendue".

Dans un communiqué publié à la mi-journée, Greenpeace appelle la mairie à "augmenter l’offre de menus végétariens" et "proposer une viande de meilleure qualité, produite localement". Au Mans, un menu sans viande est proposé de manière hebdomadaire dans les cantines. Insuffisant pour les militants, qui en réclament deux par semaine. "En proposant deux menus végétariens dans ses cantines scolaires, Le Mans réduirait de 15% l’impact de ses émissions de gaz à effet de serre, ce qui représente 1276 aller/retour Lille/Marseille en voiture" selon les calculs de Greenpeace. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu