Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Super Besse : ne dites plus Trophée Andros, mais e-Trophée Andros

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

La fameuse course automobile était parfois jugée anachronique. Mais après une année 2017 mixte, ses organisateurs ont décidé de passer au tout électrique. Elle se déroulera à Super Besse le samedi 1er février.

La prochaine course aura lieu le 1er février 2020
La prochaine course aura lieu le 1er février 2020 - Bruno Barde

Super-Besse, Besse-et-Saint-Anastaise, France

C'est une "évolution naturelle" dit-on en coulisses, même si parait-il, le plus dur à convaincre fut Claude Michy, lui-même. Et pourtant, la course sur glace traditionnelle organisée à Super Besse se fera 100% avec des véhicules électriques. 

En ces temps de marche pour le climat ou de réchauffement climatique, c'était la meilleure option pour montrer que le sport automobile fait des efforts selon Max Mamers, l'organisateur. "On est pas des ayatollah de l'écologie" souligne-t-il, "mais si on peut donner l'exemple." 

Des véhicules plus performants

Cette évolution s'est faite naturellement. Pour preuve, l'an dernier, déjà, les courses étaient mixtes. Déjà, on parlait des fortes performances des véhicules électriques, allant jusqu'à gagner 3 secondes de plus que les véhicules thermiques. Ce que constate aussi Nathanaël Berthon, le local de l'étape et ancien participant à la Formule E, la version électrique de la Formule 1. 

"C'est un peu dans l'air du temps, les constructeurs se focalisent sur l'électrique, on parle beaucoup des polluants...etc..." 

Ces fortes performances montrent aussi les limites d'une course-tampon comme l'est Super-Besse. Car, c'est aussi une course plaisir avec ses "guests-stars" comme Renaud Lavillenie, le champion de perche clermontois. "A l'Alpe d'Huez, j'avais fait première ligne. Et _tout le monde pousse derrière au premier virage_. C'est une ambiance décontractée"

Aurélien Rougerie, Nathanaël Berthon et Renaud Lavillenie  - Radio France
Aurélien Rougerie, Nathanaël Berthon et Renaud Lavillenie © Radio France - Mickaël Chailloux

Une ambiance qui pourra se vérifier encore avec l'autre grande nouveauté de cette année : une fan zone installée face à la butte spectateurs. Vous pourrez ainsi poser des questions et échanger avec les pilotes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu