Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sur la Métropole d'Orléans, 100% des emballages et des papiers peuvent désormais aller au tri sélectif

-
Par , France Bleu Orléans

C'est une petite révolution pour les habitants des 22 communes de la Métropole d'Orléans. A partir du lundi 1er février, le tri sélectif devient plus simple : tous les papiers et tous les emballages peuvent désormais être déposés dans les bacs jaunes. C'est une réelle " avancée écologique".

Une poubelle jaune avec des restes de bouteilles
Une poubelle jaune avec des restes de bouteilles © Maxppp - Arnaurd Journois

Bac jaune ou bac vert ? Bouteille avec ou sans son bouchon ? Pot de yaourt ou pas ? Si vous habitez dans l'une des 22 communes de la Métropole d'Orléans, vous vous êtes sans aucun doute déjà posé ces questions avant de trier vos emballages. A partir de lundi 1er février, fini le casse-tête. Le tri sélectif devient plus simple : désormais, tous les papiers et tous les emballages (pot de yaourt, sachet de chips, barquettes, tube de dentifrice) pourront être récupérés dans les bacs jaunes afin d'être recyclés. C'est vrai également pour les emballages en métal comme les capsules de café. Inutile de les laver, il faut juste les déposer en vrac, sans les imbriquer les uns dans les autres. 

Les nouvelles consignes de tri 

Consignes pour les emballages plastiques
Consignes pour les emballages plastiques - @orléansmétropole
Consignes pour les emballages en métal
Consignes pour les emballages en métal - @orléansmétropole

Trier plus pour recycler plus 

Cette évolution des consignes de tri correspond à une obligation légale. D'ici deux ans, tous les Français devront normalement pouvoir trier 100% de leurs emballages. " On a pris un peu d'avance" explique Christophe Chaillou, le Président d'Orléans Métropole. " L'idée, c'est vraiment de simplifier le geste de tri pour recycler plus et donc participer à la protection de l'environnement." Actuellement, Orléans Métropole collecte 44 kg d'emballages et de papiers par an et par habitant. Avec le nouveau système de tri, l'objectif est de collecter 6kg de plus par an et par habitant. " Ce sera déjà une belle avancée" insiste Christophe Chaillou. " Nous ne sommes pas forcément de bons élèves. Il y a encore beaucoup d'erreurs de tri sur la Métropole et parfois des périodes de relâchement." 

14 millions d'euros pour moderniser l'UTOM de Saran

Entrée de l'UTOM à Saran
Entrée de l'UTOM à Saran © Radio France - Patricia Pourrez

Pour mettre en place ce tri sélectif élargi, il a fallu moderniser l'UTOM, l'Unité de traitement des ordures ménagères, située à Saran. Depuis octobre dernier déjà, son centre de tri est à l'arrêt. De gros travaux ont été engagés à l'intérieur pour moderniser les équipements de tri. " On est passé de 3 à 7 trieurs par lecture optique" explique Laurent Bachimont, le directeur de l'usine de Saran, dont la gestion est confiée par délégation au groupe Véolia. " Ces machines scannent les emballages qui arrivent et elles les trient en fonction de leur matière. C'est rapide et efficace". 

Nouvel équipement de tri des déchets à l'UTOM de Saran
Nouvel équipement de tri des déchets à l'UTOM de Saran © Radio France - Patricia Pourrez

L'UTOM s'est également équipée d'un nouveau robot de tri. Les cabines de tri ont également été refaites. C'est là où les opérateurs de tri vont récupérer les tous derniers produits " indésirables" qui n'ont pas été triés par les machines. Ils vont les remettre dans le circuit initial.

Le nouveau robot de tri à l'UTOM de Saran
Le nouveau robot de tri à l'UTOM de Saran © Radio France - Patricia Pourrez

Grâce à ces investissements de 14 millions d'euros, pris en charge par la Métropole, la capacité de tri de l'UTOM va passer de 18.000 tonnes par an actuellement à 30.000 tonnes. Les nouvelles installations vont être mises en service cette fin de semaine et la montée en charge se fera progressivement jusqu'à fin mars. L'UTOM compte 80 salariés dont 46 affectés au centre de tri.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess