Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une usine classée Seveso depuis plus de 50 ans dans le quotidien des habitants d'Aigues-Vives

-
Par , France Bleu Gard Lozère

L'usine Syngenta d'Aigues-Vives est l'un des 12 sites classés Seveso dans le Gard. Située à quelques centaines de mètres de la commune, elle produit chaque année 25.000 tonnes de produits phytosanitaires pour l'agriculture. Les habitants oscillent entre fatalisme et réalisme.

L'usine Syngenta d'Aigues-Vives, l'une des 12 usines classées Seveso dans le Gard
L'usine Syngenta d'Aigues-Vives, l'une des 12 usines classées Seveso dans le Gard - Syngenta

Impossible quand on emprunte l'autoroute A9 entre Nîmes et Montpellier de manquer l'usine Syngenta implantée depuis 1962 à Aigues-Vives (3.000 habitants). Une usine classée Seveso seuil haut. Elle produit chaque année 25.000 tonnes de produits phytosanitaires pour l'agriculture. Quelque 130 personnes y travaillent, toutes issues d'Aigues-Vives ou des communes avoisinantes. Comme le souligne le maire Jacky Rey, "elle fait aujourd'hui partie du paysage. On a été élevé là-dedans, c'est pareil pour moi que le risque inondation ou le risque feu." 

Jacky Rey, le maire d'Aigues-Vives

Pas d’inquiétude particulière après l'incendie à l'usine Lubrizol de Rouen

Malgré l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen, le maire reste serein. "On a un plan communal de sauvegarde, un plan de prévision des risques technologiques et tous les trois ans, il y a des exercices avec des simulations d'un incident que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur de l'usine. On essaie d'être au maximum efficace par rapport à ça." 

Même discours du côté de Syngenta. "Le risque zéro n'existe pas, indique Sylvain Magnaudeix, le responsable technique du site d'Aigues-Vives. Tout ce qu'on fait vise à limiter ce risque au maximum. Aujourd'hui, il n'y a pas de scénario qui présente des risques évidents comme celui qui a eu lieu à Rouen." Il rappelle aussi que l'usine est inspectée une à deux fois par an par les représentants de la DREAL (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement) ou de l'agence de l'Eau et que des exercices sont organisés régulièrement avec les pompiers. 

Sylvain Magnaudeix, le responsable technique de Syngenta à Aigues-Vives

Les habitants fatalistes

Les habitants croisés dans les rues d'Aigues-Vives reconnaissent que l'usine peut représenter un danger mais ils vivent avec. "Je sais que ça fait travailler beaucoup de monde dans mon village, mais depuis Rouen, je me pose des questions. Je me dis 'et si demain Syngenta brûle, qu'est ce que je fais ?' Mais bon, je ne vais pas déménager pour autant parce que ça ne se passe pas comme ça dans la vraie vie." 

D'autres habitants estiment ne pas être suffisamment informés des risques par la mairie. Une plaquette d'information y est pourtant disponible. Elle est distribuée à chaque nouvel habitant. 

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Reportage à Aigues-Vives

Choix de la station

À venir dansDanssecondess