Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Tarn-et-Garonne : le site de la centrale nucléaire de Golfech fermé pour l'intervention de démineurs

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Les services de sécurité de la centrale nucléaire de Golfech sont intervenus ce jeudi matin après la découverte d'un produit suspect. Les démineurs ont été appelés. Le site a été fermé pendant 2h30.

La centrale de Golfech a été construite au début des années 80 et mise en service dans les années 90
La centrale de Golfech a été construite au début des années 80 et mise en service dans les années 90 © Radio France - Marion Aquilina

Golfech, France

Les démineurs ont été appelés en fin de matinée pour des traces de produits potentiellement explosifs sur des colis qui venaient d'arriver sur le site de la centrale nucléaire du Tarn-et-Garonne.

Un produit utilisé pour les engrais ou les engins explosifs

Vers 10h30 un camion livre une palette de fournitures au magasin relais de la centrale de Golfech, le lieu où arrivent toutes les livraisons pour contrôle et avant répartition sur le site. Deux appareils détectent un produit potentiellement dangereux. Une équipe de sécurité avec un chien spécialisé est appelée sur place et le chien marque à son tour l'arrêt devant un carton contenant des sacs d'emballage de déchets. 

Le produit détecté est du nitrate d'amonium. Une substance utilisée dans l'agriculture mais qui peut aussi servir à fabriquer des explosifs. La direction de la centrale décide alors de mettre en sécurité le personnel et de fermer le site jusqu'à l'arrivée des démineurs. 

Les doutes ont été levés vers 13h. L'hypothèse la plus probable est que le camion qui effectuait la livraison avait transporté des engrais juste avant.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu