Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tavaux : les riverains de l'usine Solvay, classée Seveso seuil haut, ne sont pas inquiets

-
Par , France Bleu Besançon

Après l'incendie à l'usine Lubrizol de Rouen, classée Seveso seuil haut, jeudi 26 septembre, les riverains de l'usine Solvay à Tavaux, près de Dole, classée Seveso seuil haut elle-aussi, ne sont pas inquiets. Ils ont conscience du risque mais se disent prêts en cas de problème.

Entrée de l'usine Solvay à Tavaux (Jura), classée Seveso seuil haut
Entrée de l'usine Solvay à Tavaux (Jura), classée Seveso seuil haut © Radio France - Anne Fauvarque

En Franche-Comté, l'usine Solvay à Tavaux, à côté de Dole, spécialisée dans la fabrication de matières plastiques et de produits chimiques, est classée Seveso seuil haut, comme l'usine Lubrizol de Rouen.

Les premiers riverains ne sont qu'à quelques mètres de l'usine, qui s'étend sur 200 hectares. C'est le cas par exemple de Gérard qui a toujours vécu à proximité et qui a même fait bâtir à 200 mètres de l'usine. "Moi je le vis bien, dit-il. C'est moi qui ait construit après avoir été embauché chez Solvay. Je ne regrette rien". 

Faire confiance aux gens qui travaillent à l'usine

A 63 ans, Gérard se remémore néanmoins d'une fuite de chlore dans les années 70. "Tout partait sur la commune de Damparis et ça sentait pas tellement bon. C'est sûr", affirme le retraité. 

La peur, oui elle existe, mais Gérard semble s'en accommoder. Il se souvient par exemple de deux grosses sphères d'hydrogène à l'usine. "Si un jour il y en une qui partait bon ben ça rasait tout, autour, raconte-t-il. Mais les deux sphères ont été vidées il y a très très très longtemps. Donc au niveau risque, moi je ne me sens pas plus en danger que ça. Il faut faire confiance aux gens qui travaillent là-bas", ajoute le Jurassien.

L'usine Solvay à Tavaux (Jura) est voisine de la commune de Damparis.
L'usine Solvay à Tavaux (Jura) est voisine de la commune de Damparis. © Radio France - Anne Fauvarque

Selon Gérard, la sécurité a été extrêmement renforcée ces quarante dernières années. Et la population est briefée. "Si un jour il y a une alerte à la radio, et qu'on est dans la maison, on ferme tout. On bouge plus. Et puis on attend les instructions" explique le riverain.

Les habitants ont reçu des consignes en cas d'alerte
Les habitants ont reçu des consignes en cas d'alerte © Radio France - Anne Fauvarque

Une entreprise sous haute sécurité

Même son de cloche chez Denis, qui vit près de l'usine depuis qu'il est tout petit. "J'ai travaillé sur le site pendant quarante ans et il n'y aucun problème pour moi. Il y a une sécurité très très très importante au niveau de l'usine". 

Pour autant Denis reste lucide. "Il peut y avoir un pépin un jour comme partout, confie le retraité. Mais si c'est pour vivre avec une épée de Damoclès sur la tête c'est pas la peine de vivre. On fait avec", ajoute le Franc-comtois en souriant.

Autour de l'usine Solvay, à Tavaux, le quartier est résidentiel.
Autour de l'usine Solvay, à Tavaux, le quartier est résidentiel. © Radio France - Anne Fauvarque

Ce qui s'est passé à Rouen (ndlr : l'incendie à l'usine Lubrizol) n'a d'ailleurs pas spécialement touché Denis. "C'est le risque de toute usine pétrochimique, confie l'ancien salarié de chez Solvay. Mais bon, c'est là que les gens gagnent leur pain comme on dit". 

Solvay, gros pourvoyeur d'emploi

L'usine Solvay de Tavaux compte 1.300 salariés environ. Il est l'un des plus gros employeurs privés du département du Jura et Denis en a bien conscience. "Solvay ici fait vivre énormément de personnes, avec les sous-traitants et tout. Dans la région s'il n'y avait pas Solvay : dur dur" conclut le retraité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess