Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Tempête Amélie : 3 200 foyers privés d'électricité au Pays basque

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Pays Basque, France Bleu Béarn

La tempête Amélie est passée dans les Pyrénées Atlantiques. Conséquence : environ 6 000 foyers privés d'électricité dans les Pyrénées-Atlantiques, dont 3 200 au Pays basque ce dimanche soir.

Des arbres sont tombés à Bayonne à cause de la tempête Amélie
Des arbres sont tombés à Bayonne à cause de la tempête Amélie © Radio France - Anthony Michel

Pyrénées-Atlantiques, France

La tempête Amélie est arrivée dans les Pyrénées-Atlantiques. Des rafales de vent jusqu'à 130 km/h à Socoa ce dimanche matin, mais aussi entre 100 et 110 km/h à Biarritz. Le phénomène s'est poursuivi jusqu'en début d'après midi. Le département est placé ce dimanche soir en vigilance jaune vents violents et vagues submersion jusqu'à lundi soir.

Conséquence de ces grosses rafales de vent, des lignes électriques coupées. Selon Enedis, 6 000 foyers privés d'électricité, dont  3 200 au Pays Basque répartis sur une quarantaine de communes : particulièrement Ahetz, Urrugne, Iholdy, Irissarry, et Hasparren. Au plus fort de la tempête, 25 000 foyers étaient privés d'électricité dans le département, dont 16 000 au Pays Basque. Une centaine d'agents sont sur le pont. Des renforts ont été envoyés de plusieurs coins de France : 150 techniciens mobilisés sur le département, et une quarantaine de personnes supplémentaires sont en route. Une grande partie des clients devrait retrouver l'électricité dans la journée de lundi, mais il restera énormément de travaux à faire car selon ENEDIS, les dégâts ont été majeurs sur le réseau.

Par ailleurs quelques arbres sont tombés du fait des fortes rafales de vents. Certains ont même bloqué la route, c'est le cas dans le secteur de Urt, Hasparren, Saint-Jean-Pied-Port, Ustaritz ou encore Saint-Pierre-d'Irube. Les secours sont intervenus 672 fois sur l'ensemble des Pyrénées-Atlantiques, dont 416 interventions des pompiers.

Pas mal de chutes d'arbres sur le BAB

A Bayonne, selon un premier bilan:

  • Sur Aritxague : trois arbres. L'une des deux voies de circulation a pu être ré-ouverte seulement. 
  • A Resplandy : un arbre dans une propriété privé est tombé et coupe la circulation. 
  • Sur les allées Boufflers : un arbre est tombé sur 4 voitures sur le parking, pas de blessé. 
  • Sur l'avenue du 14 avril 1814 : un arbre tombé
  • A Caradoc : un arbre est tombé sur un camping car, et un autre dans le parc de Caradoc. 
  • Sur les remparts de Mousserolles : un chêne est tombé
  • Le grand tilleul de la Médiathèque est tombé également.

A Biarritz, outre les rues à nettoyer, et les parc Marion et Mouriscot fermés par mesure de sécurité, la tempête a fait aussi tomber quelques arbres sur la chaussée qui ont été dégagés :

  • rue Larreguy, 
  • rue Lac Marion, 
  • rue Silouhette, 
  • pas mal de tamaris sur la perspective de la Côte des Basques

À Anglet quelques tamaris arraché le long du littoral

Un autre arbre sur le sol à côté du kiosque à Bayonne à cause de la tempête Amélie - Radio France
Un autre arbre sur le sol à côté du kiosque à Bayonne à cause de la tempête Amélie © Radio France - Anthony Michel

Le trafic des trains perturbé

Autre conséquence, sur les rails : les lignes Bayonne-Hendaye et Dax-Tarbes sont coupées par des arbres. Le Bordeaux-Hendaye qui devait arriver à 10h23 a donc été supprimé, de même que le Saint-Jean-Pied-de-Port - Bayonne qui devait arriver à 10h01, et le Pau-Bayonne qui devait arriver à 10h26.Le vent n'a pas encore fini de souffler, donc restez vigilants, la préfecture recommande de ne pas se balader en forêt ou sur le littoral d'ici la fin de la tempête. Attention aussi aux vagues, on attend des creux de neuf mètres. Les plages de Biarritz sont interdites ce dimanche de 7h à 13h et de 17h à 21h.

Vous avez partagé avec nous vos images de la tempête et de ses dégâts

Au bord de l'Adour, à Urt. - Radio France
Au bord de l'Adour, à Urt. © Radio France - Oihana Larzabal
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu