Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement
DOSSIER : Tempêtes de 1999, 20 ans après

VIDÉOS - Tempête de 1999 : une soirée de mémoire en Normandie

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin, France Bleu Mayenne

Le 17 décembre, France Bleu, Ouest-France et Publihebdos vous convient à partager leurs souvenirs lors d'une soirée de mémoire à Domfront (Orne) autour de la tempête de 1999.

Normandie, France

Il y a vingt ans, Lothar s'est abattu sur nos têtes. Du vent, de la pluie et même de la neige... en quelques jours, l'ex-Basse Normandie et une grande partie du Nord et de l'Est de la France ont connu le pire en ce début d'hiver 1999. Ce mardi 17 décembre 2019 à Domfront (Orne), France Bleu, Ouest-France et Publihebdos vous convient à partager leurs souvenirs lors d'une soirée de mémoire autour de la tempête de 1999. Cette veillée sera animée par deux journalistes d'Ouest-France et France Bleu. Le micro circulera dans la salle et vous pourrez évoquer vos souvenirs de la "tempête du siècle" et des jours qui ont suivi. 

Un traumatisme

Au matin du 26 décembre 1999, le vent a soufflé jusqu'à 216 km/h sur le pont de Normandie mais c'est la veille que l'on a enregistré les premières victimes, deux morts à Cardonville, près d'Isigny-sur-mer. Le toit d'une maison s'est envolé et le premier étage s'est effondré sur les convives du repas de Noël. Et la liste va s'allonger au fil des jours : huit morts au total, dont un pompier volontaire de 53 ans tué à Clécy en essayant de secourir des victimes des inondations.

Des dégâts matériels innombrables

Et puis il y a les innombrables dégâts matériels : des dizaines de milliers de foyers resteront  plusieurs jours privés d'électricité, de téléphone et parfois d'eau potable, le trafic SNCF est interrompu, une exploitation agricole sur deux est touchée, un million d'arbres arrachés et près de 600 monuments historiques endommagés. L'Orne déborde, Louvigny est une nouvelle fois sous les eaux et les sous-sols de l'hôpital de Bayeux inondés. 

Plus de 300 millions d'euros de dégâts

Enfin,  pour couronner le tout, le 27 décembre  au soir c'est la neige qui s'en mêle avec les difficultés de circulation habituelles,  des centaines de voitures se retrouvent bloquées dans le sud Manche et dans l'Orne et plusieurs dizaines de naufragés de la route trouvent refuge dans des gymnases. Quelques semaines plus tard, on évalue les dégâts à plus de 300 millions d'euros sans compter les séquelles psychologiques.  

PRATIQUE - Soirée de mémoire autour des 20 ans de la tempête 1999 de 19h à 21h, le 17 décembre 1999. Rendez-vous à la salle André Rocton de Domfront (rue du Champ-Passais, près du collège Jacques-Prévert). Ouverture des portes à 18h30. Entrée gratuite et placement libre. 

Sentir la maison qui bouge, ça marque

Sur les pages Facebook de France Bleu Normandie, France Bleu Cotentin et France Bleu Mayenne, les internautes se rappellent très bien ce jour où Lothar s'est abattu sur nos têtes et les jours qui ont suivi. C'est le cas de Vanessa qui se souvient d'avoir vécu sans chauffage pendant trois semaines près de Vire : "On dormait tous les quatre dans la même pièce" écrit-elle. Simone, elle, se remémore la nuit de la tempête : "On était en famille, on ne pouvait plus dormir, deux de mes petits-enfants criaient tellement ils avaient peur à cause du bruit (...) sentir la maison qui bouge, ça marque." Xavier, lui, évoque "l'entraide entre voisins d'un petit village, les congélateurs regroupés chez les habitants qui avaient encore du courant, les agriculteurs qui poussaient les décombres d'une grange (...) avec mon papa et quelques voisins, nous avons passé la journée à déblayer les arbres tombés sur la route". 

Capture d'écran page Facebook France Bleu Normandie. - Aucun(e)
Capture d'écran page Facebook France Bleu Normandie.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu