Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DIRECT - Grève du 5 décembre : au moins 450.000 manifestants dans une cinquantaine de villes
Environnement

Tours : "Les grands-parents pour le climat" d'Indre-et-Loire vont manifester aux côtés des jeunes

-
Par , France Bleu Touraine

Une dizaine de membres du collectif "les grands parents pour le climat 37" vont défiler aux côtés des jeunes lycéens et collégiens pour défendre le climat ce vendredi 20 septembre à Tours. Ils les aident notamment dans l'organisation de la manifestation.

Pascal Hugo est le délégué de "grands parents pour le climat" pour la région Centre Val de Loire
Pascal Hugo est le délégué de "grands parents pour le climat" pour la région Centre Val de Loire © Radio France - Manon Derdevet

Tours, France

Les jeunes vont à nouveau sécher les cours pour manifester pour le climat ce vendredi 20 septembre. Comme depuis plusieurs mois, des rassemblements sont prévus partout en France et à Tours notamment. Ils ont rendez-vous à 9h place Jean Jaurès. Mais ils ne seront pas seuls, une dizaine de membre du collectif "les grands parents pour le climat 37" vont les accompagner. 

Ce collectif existe en France depuis 2015. En Indre-et-Loire, ils sont une dizaine à aider les collégiens et lycéens tourangeaux qui manifestent pour le climat. Ils participent notamment à l'organisation de la manifestation.

Pascal Hugo est le délégué du collectif pour la région Centre-val-de-Loire. Pour ce militant de toujours âgé de 70 ans, il faut absolument répondre présent. "Nous allons un jour devoir partir. On va quitter le bateau au moment où il va entrer dans la tempête ! Nous on essaie de le faire dériver pour éviter le plus gros de la tempête", explique Pascal Hugo.

"Il faut se battre pour nos petits enfants"

"On leur apporte notre soutien car c'est dans notre nature de grands- parents, il faut se battre pour nos petits enfants", poursuit-il. "On emmène des soutiens logistiques, techniques en fonction de ce dont ils ont besoin et par exemple de faire les déclarations à la préfecture."

Selon lui, il s'agit aussi d'un soutien psychologique. "Quand les jeunes voient les résultats des enquêtes scientifiques sur le climat et que finalement il ne se passe pas grand chose, ils s'inquiètent et le fait de voir des adultes, ça peut peut-être les rassurer et les réconforter."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu