Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

PHOTOS. À Tours, Najat Vallaud-Belkacem marche au milieu des 1300 manifestants pour le climat

-
Par , France Bleu Touraine

Ils étaient 1300 à défiler pour le climat, ce samedi dans les rues de Tours. Plusieurs associations et partis politiques de gauche étaient présents (Sud Solidaires, Greenpeace, NPA, etc.) pour accompagner. Najat Vallaud-Belkacem était de passage en Touraine, elle a donc pris part à cette marche.

Najat Vallaud-Belkacem, l'ancienne ministre de l'Éducation, à Tours pour tirer la voiture de la marche pour le climat.
Najat Vallaud-Belkacem, l'ancienne ministre de l'Éducation, à Tours pour tirer la voiture de la marche pour le climat. © Radio France - Yvan Plantey

Tours, France

Deuxième jour consécutif de marche pour le climat à Tours, au départ de la place de la Victoire, à 15h. Cette fois-ci, ils étaient 1300 à manifester contre le réchauffement climatique et à entonner des slogans comme " Et un, et deux, et trois degrés ", "Des petits pas, ça suffit pas " ou encore " On est très chaud, plus chaud, plus chaud que le climat ".

La voiture qui transporte les enceintes et quelques banderoles a même été tirée par des manifestants, " pour n'émettre aucune émission de Co2 ", expliquent les organisateurs. Najat Vallaud-Belkacem, l'ancienne ministre de l'Éducation, a aussi tenu à tirer le véhicule, une façon de " sentir le poids des dossiers écologiques qui nous attendent. "

Selon elle, la Cop 21, qui s'est tenue en France en 2015 (un événement organisé par le gouvernement dont elle faisait partie à l'époque) a aidé à " éveiller les consciences et je pense que la jeune génération qui défile a une forme de radicalité qui nous est utile sur ce sujet car sinon on ne peut pas composer ".

Les manifestants pour le climat devant l'hôtel de ville de Tours - Radio France
Les manifestants pour le climat devant l'hôtel de ville de Tours © Radio France - Yvan Plantey

Les manifestants pour le climat ont traversé la place du monstre, la place des Halles pour atterrir boulevard Béranger. Après un long moment passé place Jean Jaurès, ils se sont rendus dans le quartier Velpeau en passant par le Palais des sports et la gare. 

Après la marche des lycéens, les militants écologistes sont recrutés de plus en plus jeune. - Radio France
Après la marche des lycéens, les militants écologistes sont recrutés de plus en plus jeune. © Radio France - Yvan Plantey

De nombreux jeunes ont aussi marché ce samedi après-midi dans les rues de Tours. Louise, Mina et Salomé sont présentes dès le début de la marche. Ces trois adolescentes n'ont pas pu venir vendredi, " malheureusement, on avait cours " déplorent-elles à l'unisson. Pourtant elles pensent qu'il est " très important de venir se réunir pour faire prendre conscience aux gens qui nous voient passer dans la rue que quelque chose se joue en ce moment ", explique Louise.

Certains militants sont même venus déguisés en Emmanuel Macron. - Radio France
Certains militants sont même venus déguisés en Emmanuel Macron. © Radio France - Yvan Plantey

Même si l'impact des gestes individuels reste relatif, les Tourangeaux ne sont pas abattus, à l'image de Fred. Il tient une pancarte avec écrit : "Je ne veux pas aller vivre sur Mars". Et pour cela, il va " dans un magasin sans emballage, [je me] déplace principalement à vélo tout comme [je] limite au maximum l'avion ".

De très nombreux slogans sont affichés, des très recherchés aux plus alarmistes, pour cette marche contre le dérèglement climatique. - Radio France
De très nombreux slogans sont affichés, des très recherchés aux plus alarmistes, pour cette marche contre le dérèglement climatique. © Radio France - Yvan Plantey

Il faut rappeler que les deux marches, de vendredi et samedi, se sont déroulées sans aucune violence, ni débordements.

Choix de la station

France Bleu