Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Tous les emballages ménagers seront désormais recyclés dans l'agglomération de Lens-Liévin

-
Par , France Bleu Nord

A partir du 1er janvier 2020, les 245 000 habitants de l'agglomération de Lens-Liévin (Pas-de-Calais) n'auront plus de question à se poser au moment de trier leurs déchets: tous les emballages ménagers, quelle que soit leur nature, iront dans la poubelle réservée aux produits recyclables.

L'entreprise Paprec a dû investir plus de 4 millions d'euros dans son usine de Harnes
L'entreprise Paprec a dû investir plus de 4 millions d'euros dans son usine de Harnes - Photo Paprec

Lens, France

Jusqu'à présent seules les bouteilles et les flacons en plastique pouvaient rejoindre les papiers et autres cartons dans la fameuse poubelle jaune réservée aux déchets recyclables. Dès l'an prochain, tous les emballages ménagers suivront le même chemin.  Plus de question à se poser pour le pot de yaourt, la barquette de viande ou le film plastique qui habille les packs d'eau, ils sont désormais recyclables eux aussi.

La loi sur la transition énergétique prévoit cette extension des consignes de tri pour 2022, la CALL (communauté d'agglomération de Lens-Liévin) aura donc deux ans d'avance. C'est le fruit d'un long travail de préparation de la part de la collectivité, de l'entreprise Nicolin qui collecte les déchets et du groupe Paprec qui gère le recyclage. 

Il a fallu moderniser les chaines de l'usine de tri

Paprec a dû consentir un investissement de 4,5 millions d'euros sur son unité de Harnes, près de Lens, où sont orientés et triés les déchets de la collecte de tri. Un investissement soutenu par Citéo qui accompagne les collectivités et les industriels dans leurs démarches d'amélioration du recyclage. La CALL verra également sa subvention augmenter: 660€ par tonne de déchets recyclés contre 600 précédemment.

"Pour l'usager la démarche de tri sera considérablement simplifiée, constate Sophie Darroux de Citéo, la seule question qu'il devra se poser: s'agit-il d'un emballage?". Désormais, tous les emballages pourront rejoindre la poubelle de tri, la barquette de jambon, comme celle de la viande emballée ou le film plastique qui entoure le pack d'eau.

"En fonction de la nature du produit, les éléments seront orientés vers les usines de retraitement pour être réutilisés" détaille Jean-François Régé, le directeur général du groupe Paprec pour les Hauts-de-France.

Plus écologique, plus économique

La collectivité territoriale y trouve également son compte. Chaque année, la CALL consacre 32 millions d'euros à la gestion de 142 mille tonnes de déchets sur les 36 communes qui composent son territoire. "On va économiser environ 470 mille euros par an en intégrant la revente des produits à recycler et l'économie faite sur l'enfouissement des déchets" calcule Jean-Louis Musili, directeur technique de la maîtrise d'ouvrage et du cadre de vie à la CALL.

"Avec cette extension des consignes de tri, on estime que chaque habitant contribuera à recycler 4 kg de déchets supplémentaires chaque année" ajoute Sophie Darroux.

Et en 2022 ce sont toutes les collectivités qui devront ainsi développer et étendre leurs consignes de tri.

L'extension des consignes tri: plus économiques et plus écologiques

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu