Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trouville-sur-Mer : pour dénoncer les dépôts sauvages d'ordures, la ville expose les déchets sur un rond-point

Depuis lundi et jusqu'au jeudi 1er juillet, la ville de Trouville-sur-Mer (Calvados) a décidé d'exposer sur un rond point, les déchets et encombrants déposés sauvagement dans les rues de la commune. La maire Sylvie de Gaetano veut faire réagir ses concitoyens.

Le rond point de l'esplanade du pont à Trouville, ce mardi 29 juin
Le rond point de l'esplanade du pont à Trouville, ce mardi 29 juin © Radio France - Olivier Duc

Entre un vieux lave-linge et un vieux frigo, une pancarte sur fond jaune "Votre ville n'est pas une décharge". La ville de Trouville-sur-Mer a décidé ce lundi 28 juin et jusqu'au jeudi 2 juillet de dénoncer le dépôt sauvage d'ordures, en exposant des encombrants, sur le rond point de l'esplanade du pont. 

Dans un premier temps, la commune n'a pas prévenu les habitants de la raison de ce dépôt peu ragoûtant, avant d'apposer des pancartes explicatives ou à slogans.

"Cela a beaucoup fait parler. Vous avez des gens qui trouvent cela affreux et qui ne comprennent pas, explique l'adjointe au Maire de Trouville-sur-Mer en charge du développement durable. Mais justement, c'était l'idée, de choquer et de faire parler. On a globalement beaucoup plus de messages positifs de soutien. C'est une opération de communication qui fonctionne et qui est à moindre coût", se félicite Delphine Pando.

L'idée c'est de choquer et de faire parler

La communauté de commune et la ville proposent pourtant des solutions aussi bien de ramassage (une fois par mois) ou de dépôt en déchetterie (gratuit), rien n'y fait. Les rues sont continuellement souillées et encombrées par ces dépôts sauvages.

"Une opération qui fonctionne et à moindre coût" estime Delphine Pando, adjointe au maire de Trouville
"Une opération qui fonctionne et à moindre coût" estime Delphine Pando, adjointe au maire de Trouville © Radio France - Olivier Duc

"L'année dernière, énumère Delphine Pando, on a eu 2.950 collectes de dépôts sauvages dans une ville comme Trouville. C'est énorme. On a deux personnes à temps plein quatre jours par semaine et l'on ramasse 152 tonnes par an soit l'équivalent de 42 conteneurs maritimes. C'est hallucinant." Et ces enlèvements ont un coût. Trouville-sur-Mer estime la facture du nettoyage de ces dépôts sauvages à près de 100.000 euros chaque année.

La mairie espère que cette opération coup de poing assez originale portera ses fruits. Et si le message ne passe toujours pas, Trouville a mis en place une brigade verte pour repérer et verbaliser ceux qui abandonnent leur lave-linge et autres pots de peinture au coin de la rue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess