Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Un entrepôt de cinq hectares inquiète les habitants de Courthézon et Jonquières

-
Par , France Bleu Vaucluse

La construction d'un bâtiment de 500 mètres de long a débuté sur une zone humide entre Courthézon et Jonquières (Vaucluse). Le collectif "SOS Grange blanche" dénonce les risques pour les loutres, milans ou écrevisses. Ils redoutent aussi la pollution de la nappe phréatique et de l'Ouvèze.

Fabrice Theviot montre un rapace sur la parcelle où 5 hectares d'entrepôt sont en construction
Fabrice Theviot montre un rapace sur la parcelle où 5 hectares d'entrepôt sont en construction © Radio France - Philippe Paupert

Courthézon, France

Entre Courthézon et Jonquières, un entrepôt de cinq hectares est en chantier pour la société ID Logistics. Un collectif d'habitants se mobilise pour défendre la zone humide derrière la zone d'activités de Grange blanche. Les habitants redoutent le passage de 450 camions par jour, la pollution de l'Ouvéze et de la nappe phréatique. Ils s'inquiètent aussi des menaces sur les espèces protégées.  

Une pétition est en ligne depuis quelques jours pour demander au préfet de lancer une étude sur les conséquences pour les animaux, la flore et les habitants.   

Des rapaces dans le ciel et 450 camions par jour

Pour l'instant, les bulldozers endiguent un cours d'eau, la Seille, mais Fabrice Theviot dessine les futurs bâtiments à la place de cette zone humide : "Un bâtiment de 500 mètre de long et 100 mètres de large, ce seront cinq hectares d'entrepôts. Et ce qui m'inquiète, c'est que cette zone est inondable. Il y a aussi le risque de pollution pour les nappes phréatiques qui alimentent en eau potable Courthézon et Jonquières"

Ce viticulteur, vice-président de appellation Chateauneuf-du-Pape et membre du collectif de citoyens de Courthézon, déplore aussi la perte de nouvelles terres agricoles. Il repère dans le ciel au-dessus de la parcelle un couple de faucons. Quelque 130 espèces vivent dans cette parcelle.

Pas de demande de dérogation pour les espèces protégées

À Jonquières, d'autres habitants ont rejoint le collectif SOS Grange blanche pour demander au préfet une étude sur les conséquences pour la faune et la flore protégées. Un naturaliste a compté 130 espèces dont neuf protégées au niveau européen (l’outarde canepetière, la bondrée apivore, le rollier d’Europe, le Milan noir, la loutre, l’agrion de mercure). 

Le collectif s'indigne car "aucune demande de dérogation pour espèces protégées n’a été délivrée ni par la préfecture, ni par le ministère de l’Environnement… et les travaux ont commencé".

Produits toxiques et dangers réels pour les habitants

Micheline Verger, la présidente du collectif SOS Grange blanche s’inquiète car la plateforme devrait accueillir des produits toxiques. Elle n'a pas oublié une explosion en 2017 à Jonquières : "On a vu voler des bouteilles de gaz donc on sait que ce sont des dangers réels". Le collectif ne croit pas aux 250 emplois annoncés : "Il aurait mieux valu des petites et moyennes entreprises locales". Le collectif Sauvons Nos Terres Agricoles 84 s'associe à la mobilisation des habitants. 

SOS Grange blanche propose d'installer des maraîchers sur cette parcelle ou d'y développer des activités touristiques autour de la faune et de la flore des zones humides. 

Le collectifs SOS Granges Blanches s'inquiète des risques d'inondation et de pollution de la nappe phréatique

Le chantier a débuté sur la zone humide des Granges Blanches entre Courthézon et Jonquières - Radio France
Le chantier a débuté sur la zone humide des Granges Blanches entre Courthézon et Jonquières © Radio France - Philippe Paupert
La Seille traverse le chantier sur la zone des Granges Blanches entre Courthézon et Jonquières - Radio France
La Seille traverse le chantier sur la zone des Granges Blanches entre Courthézon et Jonquières © Radio France - Philippe Paupert
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu