Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Une unité d'élite s'entraine à la gestion de crise ce mercredi à la centrale nucléaire de Cattenom

Un exercice de gestion de crise d'ampleur a lieu ce mercredi à la centrale nucléaire de Cattenom. 65 équipiers de la Force d'Action Rapide Nucléaire (FARN) simulent une intervention d'urgence sur un site en difficulté.

La centrale de Cattenom va se livrer à un exercice de gestion de crise ce mercredi avec la Force d'Action Rapide Nucléaire La centrale de Cattenom va se livrer à un exercice de gestion de crise ce mercredi avec la Force d'Action Rapide Nucléaire
La centrale de Cattenom va se livrer à un exercice de gestion de crise ce mercredi avec la Force d'Action Rapide Nucléaire © Radio France - Natacha Kadur

La centrale de Cattenom accueille un exercice grandeur nature ce mercredi pour tester les procédures d'assistance aux sites nucléaires en difficulté. 65 équipiers sont mobilisés pour rétablir air, eau et électricité en 24 heures après un scénario catastrophe. 

Publicité
Logo France Bleu

La Force d'Action Rapide Nucléaire (FARN), une unité d'élite créée après l'accident nucléaire de Fukushima en 2011, sera présente sur le site de Cattenom jusqu'à vendredi inclus. Ces agents EDF sont formés pour intervenir en 12 heures en cas d'accident grave sur un site nucléaire. 

Vingt camions, des barges et des groupes électrogènes

« L'exercice va consister à simuler un séisme, qui dépasse tout ce qu'on a pu connaitre les mille dernières années dans la région et qui aurait pu endommager des routes et rendre impossible l'accès au site », explique Jerôme Le Saint, Directeur de la centrale de Cattenom. 

C'est la raison d'être de cette unité spéciale, formée pour n'intervenir qu'en tout dernier recours, dans des situations hautement improbables, si tout ce qui est déjà mis en oeuvre pour empêcher un accident ne suffit pas : « Nous sommes autonomes pour gérer toutes les situations sur notre site pendant près de 72 heures, ajoute Jérôme Le Saint, la FARN ne vient qu'en complément de tout cela. »

Ils viennent avec une vingtaine de camions, des barges pour aller sur l'eau, des groupes électrogènes, des pompes.  

L'exercice leur permet de tester leur collaboration avec les équipes de Cattenom, et de maintenir leurs compétences à jour. Ils doivent être capables de rétablir l'eau, l'air et l'électricité sur le site en moins de 24 heures : « Ils viennent avec beaucoup de matériel : une vingtaine de camions, des barges pour aller sur l'eau, des groupes électrogènes , des pompes » précise le Directeur de la centrale de Cattenom. 

Ce sont des professionnels du nucléaire qui sont spécifiquement formés à la gestion de crise

Les agents de la FARN sont des employés des centrales du groupe EDF : «Ce sont des professionnels du nucléaire qui sont spécifiquement formés à la gestion de crise : gestion du stress, capacité à travailler en milieu dégradé », explique Jérôme Le Saint. Ils resteront à Cattenom jusqu'à vendredi inclus, pour continuer leurs entrainements en milieu hostile ou dégradé. 

Ces simulations ont lieu six fois par an pour les agents de la FARN, qui tournent sur les 18 sites nucléaires du groupe EDF. Sur le site de Cattenom, le dernier avait eu lieu en 2017, et a été décalé d'un an en raison de la crise sanitaire. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu