Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Un financement participatif pour des éoliennes flottantes au large du Barcarès

-
Par , France Bleu Roussillon

Et si vous participiez au projet d'éolienne en mer dans le Golfe du Lion ? Ce projet de quatre éoliennes flottantes au large de Leucate et du Barcarès. Une campagne de financement participatif vient de commencer. Des rendez-vous avec les citoyens sont organisés pour échanger sur ce financement.

Sur le marché du Barcarès, les habitants ont pu échanger sur l'investissement possible sur ce projet d'éoliennes
Sur le marché du Barcarès, les habitants ont pu échanger sur l'investissement possible sur ce projet d'éoliennes -

Le Barcarès, France

Il est possible d'investir dans un projet d'éoliennes en mer. Un projet d'implantation d'éoliennes flottantes du Golfe du Lion est en cours. Projet porté par Engie, EDP Renewables et la Banque des Territoires. D'ici fin 2021, quatre éoliennes flottantes vont voir le jour au large de Leucate et du Barcarès à 16 kilomètres des côtes pour une durée d'exploitation de 20 ans minimum.

La construction doit commencer fin 2020. Tous les Français peuvent investir dans ce projet jusqu'au 12 janvier 2020. L'objectif est d'atteindre les 600.000 euros d'investissement.

Quatre éoliennes à 16 kilomètres de la côte

Au marché du Barcarès, les porteurs du projet ont pu échanger avec les habitants. Avant de sortir leur portefeuille et d'investir, les citoyens ont évidemment beaucoup de questions. Sonia est venue se renseigner. Elle reste perplexe sur ce projet : "Je pense que c'est prendre le problème à l'envers. C'est toujours produire de l'électricité. Est-ce vraiment plus propre ? Combien d'énergie a-t-on dépensé pour installer l'éolienne ? Est-ce qu'on a une idée de l'impact écologique pour produire, acheminer et entretenir l'éolienne ?"

Thomas Bordron, le responsable développement chez Engie, est justement là pour répondre aux questions: "On a réalisé de nombreuses études depuis trois ans. On travaille avec le Parc Naturel Marin du Golfe du Lion. Et puis on a proposé des mesures pour contribuer à réduire et éviter les impacts du projet."

Un financement participatif 

Autre interrogation des habitants, le côté esthétique de ces quatre éoliennes. Anne Marie, est dubitative : "Ça m'interpelle. Je ne suis pas sûre que ce soit la solution. En mer, ça impressionne. De la plage, est-ce qu'on verra les éoliennes ?" Laurent et Peggy, eux viennent régulièrement en vacances ici. Pour le coup, ils ressortent convaincus par cet échange : "C'est prometteur parce qu'on parle beaucoup d'écologie. En mer, c'est de l'espace qui gène personne et le bruit ne sera pas entendu par les riverains".

"Si ça permet d'enlever du nucléaire, d'avoir une électricité moins chère, pourquoi pas. Il faut penser à nos enfants, c'est une bonne action et ça peut nous rapporter un petit quelque chose." Du coup ce couple du Nord va réfléchir à investir. Il faudra attendre fin décembre pour l'ouverture de l'investissement à tous les Français.

Les fonds collectés sont consacrés au financement de la campagne de mesure du vent en mer, explique Thomas Bordron : "En mer, vous avez une bouée, qui avec un laser mesure la vitesse du vent à différentes altitudes. Grâce à cette bouée, on aura une idée précise du gisement éolien et de la production espérée de nos éoliennes." Les bouées resteront en mer jusqu'en mai prochain. La construction des éoliennes, doit débuter fin 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu