Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Un hibou grand-duc victime d'un tir illégal dans le Var

-
Par , France Bleu Provence

Début janvier, un hibou grand-duc a été touché par des tirs de plombs dans le Var. L'oiseau découvert blessé près de Saint-Tropez n'a pas survécu. La LPO Provence-Alpes-Côte-d’Azur a engagé des procédures juridiques contre les auteurs de ce délit.

Un hibou grand-duc retrouvé gravement blessé par des tirs de plombs près de Saint-Tropez, n'a pas survécu.
Un hibou grand-duc retrouvé gravement blessé par des tirs de plombs près de Saint-Tropez, n'a pas survécu. © Radio France - Valentine Letesse

Saint-Tropez, France

Un hibou grand-duc victime de braconnage. L'oiseau a été découvert le 6 janvier dernier près de Saint-Tropez sur le bord d'une route. Touché par des plombs, il n'a pas survécu. Pris en charge par une clinique vétérinaire de Gassin, l'oiseau a ensuite été transporté jusqu’à la clinique partenaire du centre de sauvegarde de Saint-Maximin-la-Sainte Baume. Mais vu la gravité de ces blessures, l'oiseau strictement protégé sur le territoire français, n'a pas survécu au trajet. 

Touché par des tirs de plombs

Les vétérinaires font une radio pour identifier la cause de sa mort, l'état du hibou était très préoccupant : il pesait 950 grammes au lieu de trois kilos. La radio révèle des éclats de plombs dans les ailes et dans le corps de l'animal. 

Pour les spécialistes, le hibou aurait été plombé deux semaines avant sa découverte et serait finalement mort de faim, trop blessé pour se nourrir. 

La Ligue de la protection des oiseaux de Provence-Alpes-Côte-d’Azur a donc engagé des procédures juridiques contre les auteurs de ces tirs et "appelle l’ensemble de ses adhérents et tout défenseur de la nature à témoigner ou à transmettre toute information pouvant faire avancer l’enquête". Un acte de braconnage de la sorte est un délit passible de trois ans d’emprisonnement et de 150.000 euros d’amende. 

La radio a révélé des éclats de plombs dans les ailes et dans le corps de l'animal.  - Radio France
La radio a révélé des éclats de plombs dans les ailes et dans le corps de l'animal. © Radio France - Valentine Letesse
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu